Un entretien annuel d’évaluation est un rendez-vous que vous avez au moins une fois par an avec votre supérieur hiérarchique. Il s’agit d’un moment privilégié pour faire le point sur votre activité professionnelle, vos performances et votre évolution au sein de l’entreprise. C’est aussi l’opportunité pour le manager de vous transmettre ses feedback sur votre travail et d’aborder avec vous les objectifs à venir.

Il faut savoir qu’un entretien annuel d’évaluation n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Pour que l’échange soit constructif, le manager et l’employé doivent bien s’y préparer. Du côté de l’employé, ce dernier doit tout d’abord dédramatiser cet entretien. Il faut qu’il dégage une certaine sérénité au cours de cet échange. De plus, sans préparation adéquate, il lui sera difficile de réussir brillamment l’épreuve.

Pour que l’entretien annuel d’évaluation soit constructif, il est important de bien s’y préparer. Voici 10 conseils pour vous aider :

1. Discutez-en avec les anciens

Dans l’entreprise, certains collaborateurs connaissent déjà assez bien le déroulement d’un entretien annuel d’évaluation. Si vous venez récemment d’intégrer la boite, il serait judicieux de discuter du sujet avec les anciens. C’est un moyen à la fois rapide et efficace pour savoir quelles seront les questions qu’on va vous poser. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre. À part cela, l’autre solution consiste à s’adresser au service ressources humaines à moins que vous ne préfériez en toucher un mot avec le principal intéressé c’est-à-dire votre manager.

2. Réunissez les informations nécessaires

Tout au long de l’année, le salarié doit petit à petit réunir les informations qui lui semblent pertinentes pour les ressortir lors de l’entretien. L’astuce est de procéder à la création d’un dossier spécifique et y mettre les informations en question. Pour quelles raisons ? Tout simplement parce qu’il est tout à fait possible que votre mémoire vous joue des tours durant l’entretien. Vous pourriez oublier des faits importants qui se sont déroulés en début d’année par exemple. En les notant sur votre PC, vous serez sûr de ne rien oublier quand viendra le mois de décembre.

3. Renseignez-vous sur la situation de l’entreprise

Vous comptez demander quelque chose pendant votre entretien ? Cela peut concerner par exemple un changement des conditions de travail, une augmentation de salaire, une promotion ou bien un avantage en particulier. Avant de vous lancer, renseignez-vous tout d’abord sur la santé financière de l’entreprise. Y-a-t-il une augmentation constante du chiffre d’affaires ? Quels sont les principaux motifs de licenciement ? Quelles sont les perspectives de l’entreprise sur le long terme ? Voilà quelques questions auxquelles il vous faudra trouver des réponses.

4. Dressez un bilan de votre année

La première chose à faire pour bien préparer ce genre d’entretien c’est de dresser un bilan objectif de votre année. Cela demande une certaine réflexion et de l’honnêteté. Le moyen le plus simple c’est d’établir une liste des missions et objectifs que vous avez atteints. Par vos actions, qu’est ce que vous avez apporté concrètement à l’entreprise ? Avez-vous contribué à faire en sorte d’augmenter les bénéfices ? Bien entendu, il vous faut soutenir vos argumentations avec des chiffres à l’appui. S’il vous semble difficile d’avancer des chiffres, vous pouvez par exemple démontrer que vous êtes sorti de votre zone de confort et que vous disposez de nouvelles compétences. Voilà en ce qui concerne les points positifs, mais vous devez également aborder les difficultés que vous avez rencontrées ainsi que les échecs. Vous pourrez discuter des solutions avec le dirigeant de l’entreprise.

5. Mentionnez vos ambitions de manière explicite

C’est au cours de l’entretien annuel d’évaluation que vous pouvez faire part de vos ambitions professionnelles à votre employeur. Vous souhaitez monter en compétences en suivant une formation ou bien faire une demande de mutation ? Eh bien, c’est l’occasion idéale de parler de votre évolution dans l’entreprise. N’hésitez pas, car votre suggestion sera perçue comme un signe de votre implication et investissement.

6. Savoir être force de proposition

Autre point important : vous devez être proactif durant votre entretien d’évaluation. Et lorsque le moment viendra d’aborder les projets qui ont rencontrés des échecs, vous devez être en mesure de proposer des solutions pertinentes et appropriées. Bien évidemment, vous n’allez pas y parvenir si vous ne vous êtes pas bien préparé. En suggérant des solutions, vous montrez que vous accordez de l’importance au développement de l’entreprise. Ce qui est un très bon point pour vous. N’hésitez pas non plus à vous projeter dans le futur. Qu’est ce que cela signifie concrètement ? Il ne faut pas toujours que votre employeur fixe les objectifs à atteindre. Faites-lui part des missions qui sont susceptibles de vous intéresser dans le futur.

7. Attention à la question de l’augmentation de salaire

Il est tout à fait normal qu’un salarié aspire à une augmentation s’il présente un excellent bilan. Toutefois, avant d’évoquer ce sujet épineux, il faut que vous vous assuriez que l’entreprise est capable (financièrement) de satisfaire votre demande. En effet, il se peut que cette dernière ne soit pas en mesure de vous attribuer une augmentation pour le moment. Dans ce cas, l’entreprise devra penser à récompenser vos efforts d’une autre manière. Elle peut le faire par exemple en vous accordant une prime ou bien en vous donnant une formation. Soyez sûr que votre boîte ne manquera pas de faire un geste, car elle sait pertinemment qu’elle a intérêt à garder les employés performants.

8. Bien se préparer pour gérer un désaccord

Il peut arriver que vous ayez un avis ou un point de vue différent avec votre manager. Cela peut concerner par exemple les objectifs ou bien une proposition d’augmentation de salaire. Au cas où vous ne trouveriez pas de consensus, il est conseillé de reporter la discussion en demandant un délai de réflexion. Il faut savoir qu’on ne pourra pas vous le reprocher si vous décidez d’aborder le sujet lors de la prochaine réunion. Ce que vous ne devez pas faire c’est de céder facilement en abandonnant vos idées.

9. Soignez votre posture

Pendant l’entretien d’évaluation, il est conseillé d’adopter une posture professionnelle. Cela signifie que vous ne devez rester objectif et vous en tenir uniquement aux faits. Laissez de côté les émotions. Si vous êtes trop stressé, cela va se remarquer facilement et votre manager va tout de suite penser que vous êtes incapable de gérer votre stress. D’un autre côté, si vous paraissez trop décontracté, cela va être mal perçu, car vous montrez que vous n’accordez pas d’importance à l’entretien.

10. Osez dire ce qui ne va pas !

Il est vrai que c’est surtout l’employé qu’on évalue pendant cet entretien, mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez émettre quelques critiques. Et particulièrement en ce qui concerne le style de management de vos dirigeants. Vous devez évoquer non seulement les points positifs, mais également les points qu’il faudra améliorer dans leur manière de manager. Attention, préparez bien vos arguments en expliquant clairement en quoi cela va apporter des améliorations dans le cadre de votre travail. Soyez le plus objectif possible tout en restant courtois et bienveillant. Si vous agissez ainsi, votre employeur ne s’en offusquera pas. Au contraire, il se rendra compte de votre implication dans la société.