Les hypersensibles constituent environ 20 % de la population et vous en faites peut-être partie. Votre mode de fonctionnement émotionnel vous attribue des qualités nécessaires dans certains domaines professionnels. Ailleurs, ces mêmes caractéristiques risquent de devenir handicapantes ou destructrices. Il existe ainsi plusieurs métiers pour hypersensible. Non exhaustive, la liste vous permet de trouver le travail qui s’accorde avec votre tempérament.

Vers quels secteurs s’orienter ?

L’hypersensibilité correspond à avoir les sens affutés et les émotions intenses dans certains contextes. Ressentir un sentiment de mal-être et de fatigue au travail peut signifier que celui-ci n’est pas adapté à votre nature. Votre hypersensibilité vous expose à des situations, des contextes et un environnement qui vous sont hostiles. Le métier pour hypersensible ne s’inscrit pas dans un milieu compétitif, oppressant ni intensif.

La politique, le sport, le commerce ou l’armée ne sont donc pas à privilégier. Tournez-vous plutôt vers un travail qui appelle à la créativité. En développant votre esprit inventif, vous ressentirez moins la compétition et le besoin de surpasser les autres.

Les métiers créatifs

Les métiers artistiques correspondent à votre profil : créateur de mode ou de bijoux, décorateur, écrivain, photographe, artiste designer, etc. Vous pouvez aussi trouver votre place dans les fonctions rattachées à l’écriture. Vous mettrez votre aptitude empathique et relationnelle à l’écrit : blog, journal, scénario, site web, réseaux sociaux, etc. Les métiers de la communication vous sont également destinés.

Les métiers des soins, de la beauté et de la santé

Votre hypersensibilité vous rend apte à prendre soin des autres. Vous pouvez suivre une formation pour devenir thérapeute, pharmacien, vétérinaire ou diététicien. Dans la même logique, vous êtes prédisposé à occuper des postes de management. Vous utiliserez avant tout votre sens de l’écoute et votre empathie pour prendre des décisions justes et confortables pour tous. Vous pouvez devenir coach de vie ou animateur d’ateliers de partage d’expérience.

Les métiers du social et de la justice

Un hypersensible peut être un parfait travailleur social, à condition de pouvoir gérer la charge mentale. En effet, si vous avez une empathie humide, vous risquez de vous laisser submerger par les soucis des autres. La vigilance est ainsi de mise, suivez une formation pour maîtriser votre sensibilité et pratiquer l’empathie sèche. Dans ce cas, vous serez protégé et saurez ensuite mettre à profit toutes vos autres qualités d’hypersensible. Le travail social a besoin de loyauté, honnêteté, sens de la justice et bienveillance, ce que vous possédez naturellement.

Les métiers de technologies de l’information

Trouvez un métier pour hypersensible dans les fonctions IT, exercées dans un cadre calme et indépendant. Faites de votre passion le cœur de votre métier en devenant analyste, développeur, programmeur ou spécialiste en média social. Vos sens à l’affût des nouveautés et de l’évolution technologique sont appréciables. Néanmoins, votre sensibilité à l’ennui risque de vous perturber si vous faites des tâches monotones et répétitives. Préférez ainsi un domaine où vous serez amené à créer et à expérimenter. Vérifiez également le délai d’exécution, si vous ne voulez pas vous exposer à un stress permanent.

Les métiers relatifs à la nature et au plein air

Votre hypersensibilité réclame un environnement de travail spacieux et serein. Vous pouvez vous orienter vers les métiers de la nature. Le jardinage, l’aménagement extérieur ou encore une pépinière sont des branches d’activité qui vous concernent. Vous pouvez aussi exercer toute profession en rapport avec la nature, l’écologie et l’environnement.

L’environnement de travail idéal pour les personnes hypersensibles

Peu enclins à défier les autres, les hypersensibles ne s’orientent pas souvent dans un métier compétitif ou stressant. Travailler seul leur convient davantage.

Un poste ou un métier où l’on est indépendant

Votre besoin d’autonomie et d’indépendance vous tourne vers une profession exercée dans cet environnement. L’empathie et le besoin de se sentir utile guident les hypersensibles dans leur choix. Pour être pleinement épanoui en tant qu’employé, vous devez aligner votre personnalité et vos principes personnels aux valeurs de l’entreprise.

Un environnement professionnel bienveillant et de confiance

Les hypersensibles sont doués d’un grand sens de l’humain. Cette principale caractéristique leur attribue d’autres qualités interdépendantes : la compassion, l’empathie et l’intuition. L’environnement professionnel adapté est donc celui où ils peuvent mettre ces aptitudes au service des autres. Prendre soin des autres, telle est la vocation des personnes hypersensibles. Par ailleurs, tout élément de leur environnement a des répercussions sur leur état d’esprit. Le métier pour hypersensible tient ainsi compte de ces paramètres importants.

Des valeurs d’entreprise et personnelles communes

Dans l’intégration d’une entreprise, vous devez identifier si les valeurs de votre employeur rejoignent les vôtres. Autrement, en tant qu’hypersensible, vous éprouverez des conflits internes risquant de vous affecter à la longue. Pensez par exemple, à visiter les locaux dès que l’occasion se présente pour vous imprégner de l’ambiance. Vous pouvez également vous fier à votre intuition à l’entretien d’embauche pour apprécier l’environnement où vous allez évoluer.

Un management apte à s’adapter à l’hypersensibilité

Avant de postuler à un métier pour hypersensible, il convient d’abord de savoir si le management s’adapte à votre nature. La stimulation des sens se déclenche également dans l’environnement : circulation de l’air, bruit environnant, ambiance et éclairage, odeur… Au niveau relationnel, la proximité et le manque d’intimité sont d’autres éléments qui ont des conséquences sur le tempérament des hypersensibles. Un management à l’écoute de ces paramètres vous permet d’exercer pleinement votre métier. De votre côté, travaillez votre estime de soi pour accepter votre nature. Le sentiment d’inclusion vous aidera à mieux interagir avec vos collègues.

Cette sensibilité manifestée dans un degré supérieur se présente aussi bien dans la frustration que dans l’émerveillement. Les hypersensibles ne sont pas adaptés au modèle professionnel classique, mais peuvent trouver leur voie facilement. Ils sont effectivement plus susceptibles aux problèmes d’épuisement, notamment le burn-out ou la dépression. Pourtant, dans un métier adapté, ils éprouvent un véritable sens à leurs missions et sont plus appliqués que la moyenne.