Vous ne pourrez pas vous rendre au travail demain, mais vous vous inquiétez de la façon dont vous allez le dire à votre patron ? Si vous cherchez une raison pour vous absenter du travail, assurez-vous qu’elle est bonne pour être crédible.

Les employeurs sont souvent compréhensifs lorsque leurs employés s’absentent du travail en raison d’une urgence ou d’un accident inattendu. En revanche, ils peuvent ne pas être aussi compréhensifs lorsque les membres du personnel commencent à prendre des congés aléatoires, surtout si cela se produit régulièrement.

Vous n’êtes pas obligé de révéler tous les éléments de votre vie personnelle à votre employeur, mais il est essentiel d’être sincère. Nous avons dressé une liste de 10 excuses acceptables et bien formulées pour ne pas aller au travail.

1. Vous avez de gros problèmes avec votre trajet domicile-travail

Les complications liées au trajet domicile-travail sont souvent indépendantes de votre volonté. Peut-être que le bus est tombé en panne, que le train a été retardé ou qu’un accident s’est produit sur votre trajet, entraînant un embouteillage. Vous devrez peut-être téléphoner à votre supérieur à un moment donné pour l’informer que vous ne pourrez pas vous rendre au travail ce jour-là (si vous mettez des heures à vous rendre au travail).

2. Vous êtes malade

Si vous êtes très malade, vous devrez manquer le travail pour éviter de propager vos microbes au reste du bureau. Bien sûr, si vous souffrez d’une affection mineure, comme un mal de tête, vous pourrez probablement vous rendre au travail. Cependant, si vous avez de la fièvre et que vous ne pouvez pas vous empêcher d’éternuer, personne au bureau ne voudra vous voir près d’eux.

De plus, si vous êtes vraiment malade, vous ne serez pas très productif ni performant. Il est préférable que vous preniez un jour de congé pour récupérer plus rapidement et revenir au travail frais et dispos. Vous pouvez également obtenir une lettre du médecin à titre de vérification, car il s’agit de la raison la plus courante d’un arrêt de travail.

3. Un membre de la famille, tel qu’un enfant, un parent ou un conjoint, est très malade

Si un membre de votre famille est très malade, par exemple un enfant, un parent ou un conjoint, et que vous devez vous en occuper, vous avez une raison valable de vous absenter du travail. Vous ne pouvez pas utiliser cette excuse s’ils sont parfaitement capables de s’occuper d’eux-mêmes et ne nécessitent pas de surveillance. Ce n’est pas parce qu’un autre membre de votre famille a mal à la tête que vous devez également prendre un congé de maladie.

Le fait de devoir s’occuper de votre enfant malade est une raison suffisante pour que vous preniez un jour de congé. Si vous avez un bébé ou un petit enfant malade à la maison, vous devrez très probablement être présent pour vous en occuper (et pour le surveiller). Bien que vous puissiez travailler à domicile dans cette situation, vous ne pourrez pas vous rendre au bureau.

De même, si votre parent âgé a besoin d’aide en raison d’une fièvre, vous devez être présent pour l’assister. De même, si votre conjoint s’est blessé au bras et que vous devez rester à la maison avec lui pour l’aider dans ses tâches ménagères, le nourrir et lui donner son bain, c’est une bonne raison de rester à la maison.

4. Une urgence familiale est survenue

Vous avez une excellente raison de vous absenter du travail si votre enfant se casse un os, si votre parent âgé tombe, si votre conjoint fracasse sa voiture sur le chemin du travail, ou tout autre chose. Ce sont les types de circonstances sur lesquelles vous ne voulez pas mentir, car mentir sur une urgence est inacceptable, mais si vous êtes confronté à une véritable crise, c’est un excellent moyen de vous absenter du travail.

5. Vous avez un problème avec votre maison

Les crises domestiques surviennent de temps en temps. Par exemple, supposons que vous ayez créé un petit feu en préparant le petit-déjeuner. Ou bien, la chaudière a pu tomber en panne. Ou bien, il y a peut-être eu une fuite de gaz. Ou encore, vous avez découvert des punaises de lit dans la chambre à coucher et l’inspecteur est en route. Toutes ces situations sont des situations domestiques réelles qui nécessitent un jour de congé.

Peut-être que la baby-sitter n’est pas venue et que vous avez cherché un remplaçant toute la matinée, mais que vous n’arrivez pas à trouver quelqu’un qui puisse venir à la dernière minute. Il s’agit d’un événement imprévu sur lequel vous n’avez aucun contrôle. Vous devrez rester à la maison, ce qui est mauvais.

Certains événements imprévus échappent totalement à votre contrôle, et vous n’auriez pas pu vous y préparer même si vous l’aviez voulu. Supposons, par exemple, que vous étiez en voyage d’affaires et que votre vol de retour a été retardé ; le prochain vol n’est pas avant l’après-midi, vous manquerez donc la journée et vous ne pourrez pas travailler à distance parce que vous serez sur la route toute la journée. Ce n’est pas votre faute, et c’est une cause légitime d’absence du travail.

6. Un parent proche est décèdé

Le décès d’un membre de la famille ou d’un ami proche est un événement dévastateur, et les employeurs sont généralement compréhensifs. De nombreux employeurs offrent un congé de deuil, qui vous permet de vous absenter du travail pour faire face aux préparatifs que vous devez entreprendre et pour faire votre deuil. Faites savoir à votre patron combien de temps vous serez absent du bureau.

7. Vous avez un rendez-vous chez le médecin

Étant donné que de nombreux établissements médicaux ne sont accessibles que pendant les heures de bureau, vous devrez peut-être vous absenter du travail pour vous rendre à un rendez-vous. Comme ces visites ne prennent généralement pas toute une journée, essayez de les planifier le matin ou l’après-midi afin de n’avoir à prendre qu’une demi-journée de congé. Une lettre du médecin peut être exigée par votre lieu de travail, alors soyez prêt à la présenter si nécessaire.

8. Vous avez besoin d’un break

Parfois, tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un jour de congé pour prendre soin de vous. Peut-être êtes-vous épuisé par le travail ou la vie familiale et avez-vous besoin de rattraper votre sommeil, de faire des courses ou simplement de vous détendre. Il est tout à fait normal d’avoir besoin d’un jour de congé. Et si votre supérieur est compréhensif, il se rendra compte que prendre un jour de congé peut vous aider à vous ressourcer et à revenir au travail avec un nouveau zèle.