En cas de sinistre, vos biens immobiliers peuvent subir des dommages importants. En respectant certaines conditions, vous aurez la chance de recevoir une indemnisation de votre compagnie d’assurance pour ces biens perdus.

Les démarches à mener pour être indemnisé sont les suivantes :

  • Étude minutieuse du contrat d’assurance habitation ;
  • Déclaration du sinistre ;
  • Estimation des dégâts ;
  • Rassemblement de tous les justificatifs de valeur ;
  • Calcul du montant de l’indemnisation en fonction de l’évaluation des dommages.

Le délai de remboursement de l’assurance varie en fonction de la nature du sinistre. En cas de retard sur l’indemnisation, il faut effectuer les démarches nécessaires pour l’obtenir, dans un délai maximum de 2 ans.

Remboursement assurance habitation : Les démarches à mener pour être indemnisé

Retenez que ce n’est pas facile de mener la procédure de remboursement suite à un sinistre dans son habitation. Vous devez respecter certaines conditions :

Passez au peigne fin votre contrat d’assurance habitation

La première étape dans cette démarche est de vérifier que le sinistre et les dégâts dont vous avez été victime sont couverts par votre assurance habitation. Étudiez attentivement les règles prévues dans votre contrat ainsi que toutes les clauses d’exclusion.

Votre assurance peut refuser de vous rembourser en cas de négligence ou de faute intentionnelle. C’est à vous de vérifier tout cela pour savoir si vous êtes en règle.

Déclarez le sinistre

La deuxième étape consiste à effectuer une déclaration de sinistre auprès de votre assureur. Lorsque le sinistre survient, il y a un délai de déclaration de sinistres à respecter. Lorsque le délai est passé, la compagnie d’assurance peut se réserver le droit de refuser le remboursement et toute prise en charge.

Vous disposez d’un délai de 05 jours ouvrés pour avertir votre assurance après un sinistre. Ce délai doit être respecté pour les cas d’un dégât des eaux, un incendie domestique ou autres. En ce qui concerne le vol et les catastrophes naturelles, d’autres délais sont appliqués.

Estimez les dégâts

Afin d’accélérer le processus de remboursement et d’indemnisation, votre déclaration pourra être accompagnée d’une estimation du préjudice subi. La plupart des assureurs donnent aux sinistrés, plusieurs semaines pour faire un inventaire précis des pertes.

Rassemblez tous les justificatifs de valeur

Selon le sinistre, votre compagnie d’assurance pourra mandater un spécialiste qui interviendra sur les lieux, pour constater l’étendue des dégâts. Vous devez absolument conserver tous les objets endommagés jusqu’à la fin du processus de remboursement.

En parallèle, vous allez devoir rassembler un maximum de pièces justificatives prouvant la valeur des pertes.

Il s’agit entre autres des :

  • Photos ;
  • Factures ;
  • Devis ;
  • Vidéos et autres.

Ces pièces vont permettre à votre assureur de se faire une idée du montant de l’indemnisation.

L’indemnisation de votre assureur

Une fois toutes ces formalités accomplies, votre assureur calculera le montant de l’indemnisation en fonction de l’évaluation des dommages. Sachez que le remboursement de la part de l’assureur n’est que rarement intégral.

De nombreux contrats d’assurance habitation prévoient une franchise qui sera déduite du remboursement total, des plafonds et des limites de couverture.

Si les dommages subis sont à l’origine de la responsabilité d’une tierce personne, l’assuré peut être intégralement remboursé.

Une sinistre habitation : Quels sont les délais de remboursement par l’assurance ?

Le code des assurances impose certaines règles à tout assureur. Ils ont l’obligation d’indiquer précisément dans le contrat d’habitation le délai dans lequel il s’engage à indemniser les victimes, en cas de sinistre couvert par sa garantie.

Le délai de remboursement de l’assurance varie en fonction de la nature du sinistre. Le tableau suivant présente de façon non exhaustive les délais moyens d’indemnisation par type de sinistre :

Nature du sinistre Délai d’indemnisation assurance habitation
Remboursement d’un sinistre mineur (bien personnel cassé, bris de glace, etc.) Entre 10 et 30 jours
Remboursement en cas d’incendie 30 jours
Remboursement pour un dégât des eaux 30 jours
Délai de remboursement assurance habitation cambriolage 30 jours
Remboursement pour travaux de serrurerie 30 jours
Remboursement après une catastrophe naturelle ou technologique Jusqu’à 3 mois

En cas de retard sur l’indemnisation : Que faire ?

Vous avez l’obligation de respecter certains délais pour effectuer votre déclaration de sinistre auprès de votre assureur, il en est de même pour l’indemnisation. Votre assureur a également l’obligation de vous indemniser, selon les délais prévus dans votre contrat.

Dans cette situation, sachez qu’il existe un délai de prescription dans le cadre de votre contrat d’assurance habitation qui vous lie à votre assureur. D’après l’article L114-1 du code des assurances, ce délai est fixé à 02 ans.

Cela signifie que, si votre compagnie d’assurance ne vous rembourse pas les indemnités auxquelles vous avez droit ; et si vous ne faites pas les démarches nécessaires pour l’obtenir, au bout de 2 ans, cette dernière peut être dégagée de son obligation d’indemnisation. Cela est valable même si le retard est sa faute.

Si votre assureur est en retard dans le paiement de ce qu’elle vous doit, vous devez prendre des mesures. Vous devez vous manifester et faire un suivi afin qu’il puisse vous rembourser. Plusieurs options sont possibles, telles que le règlement à l’amiable ou le recours à justice.

Dans la première option, contactez-le par téléphone et envoyez-lui un courrier en recommandant avec accusé de réception. Cela va vous servir comme une preuve que vous l’avez bien relancée, en cas de poursuite judiciaire.

Au cas où vous appliquez la seconde option contre votre assureur, il peut être condamné à vous verser des dommages et intérêts. Pour connaitre le montant des intérêts légaux, vous aurez à faire ce calcul : (somme initialement due par votre assureur x nombre de jours de retard x taux d’intérêt légal)/(365 x 100).

L’indemnisation de l’assurance habitation : Comment le toucher ?

L’indemnisation de vos biens peut se faire de deux manières. La première manière consiste au remboursement en valeur d’usage. Dans ce cas, l’usure normale du bien est prise en compte et un taux de vétusté est appliqué pour le calculer.

La seconde manière est le remboursement en valeur à neuf. Dans ce cas de figure, la vétusté est laissée de côté et le bien est indemnisé à sa valeur d’achat, même plusieurs années après son acquisition. Cette option suppose une augmentation de la prime d’assurance habitation et reste limitée dans le temps en fonction de la nature du bien.

Comment améliorer sa couverture assurance habitation avec une garantie optionnelle supplémentaire ?

Retenez que certaines compagnies d’assurance proposent, sans surcout, une formule réparation en nature. Dans ce cas de garantie supplémentaire, l’assureur lui-même procède à la remise en état du logement par des entreprises du bâtiment. Il faut souligner qu’il a déjà au préalable passé un contrat et s’engage à intervenir dans un délai de quarante-heures au maximum.

D’autres compagnies d’assurance proposent même une option de rééquipement à neuf. Cette option est valable pour les appareils électroménagers tels que les télévisions, vidéos et autres. Dans ce cas, les biens endommagés, sont remplacés par un même bien ou à défaut un matériel de la même nature, de qualité. Tout cela est bien possible à condition que le bien en question ne dépasse pas un certain âge de 3, 5 ou 7 ans selon les biens et les contrats.

Par contre, d’autres valeurs peuvent être prévues dans votre contrat d’assurance selon l’assureur d’habitation que vous choisissez. Vous pouvez opter pour une valeur de reconstruction. Cela vous permet de reconstruire le bâtiment sans subir une éventuelle érosion monétaire.

Trouvez la bonne assurance habitation qui vous remboursera en cas de sinistre

Comment trouver l’assurance habitation idéale qui rembourse ses assurés ? C’est la question qu’un grand nombre de propriétaires se posent. Voici deux aspects à prendre en compte pour trouver la bonne assurance habitation.

Les différentes couvertures

En général, l’assurance habitation offre une couverture contre les incendies, les catastrophes naturelles et le vol. Tout le reste dépendra de chaque assureur et de la police à contracter.

Vous pouvez même trouver une assurance spécifique lorsque vous partez en vacances, afin que la souscription de l’assurance soit flexible en termes de durée, de dates et de couverture. Pour en savoir plus, orientez-vous vers l’assureur Allianz.

Les tarifs selon les couvertures

Ce point sera essentiel pour choisir votre assurance, mais gardez à l’esprit que la valeur finale dépendra du nombre de couvertures que vous ajouterez à la police d’assurance habitation.

Pour déterminer la valeur de l’assurance, il faut estimer le bien. Cette estimation sera réalisée par chaque assureur en fonction de l’espace, de l’emplacement, des matériaux de construction, etc. Il faut rappeler que chaque assureur définit également des exclusions : par exemple, une maison située dans un ravin sera difficilement assurable.