Travailler dans l’import-export

L’import-export est un secteur représentant une part de plus en plus importante des emplois dans les entreprises. Il s’agit d’un domaine qui attire les personnes aimant les langues étrangères, les relations interculturelles et bien d’autres encore. Les activités de ce secteur nécessitent des personnels de haut niveau possédant des compétences professionnelles solides.
Travailler dans l’import_export

Pourquoi travailler dans l’import-export

Le commerce international est également connu sous le nom de « import-export ». Il s’agit d’un secteur qui englobe les échanges de biens, comme des marchandises, et de services entre différents pays. Ces derniers peuvent être des brevets, des assurances, des capitaux, etc. Les professionnels de ce secteur sont en charge de vendre des produits à l’étranger ou encore chercher des fournisseurs étrangers. Ces professionnels peuvent être amenés à établir une politique commerciale à l’export, évaluer les risques de change, etc.

Si vous travaillez dans ce secteur, vous serez amené à effectuer différentes missions. Ces dernières peuvent être tournées vers l’administration des ventes, la logistique, la finance, le droit ou encore le marketing. L’import-export est un secteur diversifié et en constante évolution. De ce fait, les emplois fleurissent dans de grandes entreprises et les petites structures. Ces postes sont ouverts aux profils bilingues.

Le commerce international offre plusieurs opportunités professionnelles. Que ce soit pour des vêtements de sport, engins industriels ou des appareils électroménagers, le commerce international existe partout. Ainsi, les différentes opérations pendant chaque mission commerciale nécessitent une personne compétente et qualifiée.

En outre, le secteur import-export vous offre la possibilité de découvrir le monde. C’est la voie idéale pour les personnes désirant allier travail et plaisir. Le secteur propose plusieurs offres de travail qui exige de faire des voyages constants. De plus, la dynamique globale du secteur rend très probable l’option de pourvoir un poste intéressant à l’étranger.

Les différents types de métiers

Il est important de cibler le domaine dans lequel vous souhaitez exercer si vous voulez vous engager dans la voie de l’import-export. Les fonctions varient beaucoup suivant le département auquel vous envisagez de travailler. Un directeur marketing dans l’import-export, par exemple, effectue des missions différentes d’un technico-commercial dans le même secteur.

Les différents types de métiers dans l’import-export peuvent être chef des ventes, chargé d’affaires international et commercial import-export. Il en est de même du technico-commercial, acheteur, directeur commercial, logisticien, responsable marketing, etc.

Les qualités nécessaires

Les qualités nécessaires pour travailler dans le secteur import-export sont nombreuses. Vous devez avant tout maîtriser au minimum une langue étrangère, principalement l’anglais. En effet, que ce soit dans la négociation, le conseil ou la distribution, vous serez amené à travailler avec des interlocuteurs travaillant à l’étranger.

En outre, vous devez également avoir une très bonne connaissance des différents marchés internationaux et des spécificités culturelles propres à chaque pays. Vous devez aussi avoir un certain intérêt pour l’économie mondiale et être capable de travailler en équipe.

De plus, vous devez avoir une attitude proactive et positive ainsi qu’une attitude critique. Ceux-ci sont nécessaires pour permettre une analyse de la conjoncture commerciale internationale. Vous devez également avoir une bonne capacité d’adaptation, le goût pour les chiffres et le sens du contact.

Quelle formation pour travailler dans l’import-export

Vous pouvez intégrer des écoles de commerce spécialisé pour étudier toutes les composantes des échanges avec l’étranger. Ce genre d’école vous permet d’avoir des compétences très complètes sur l’import-export, investissement et création de filiales à l’étranger, etc. La formation en commerce international peut aller du bac+2 jusqu’au bac+6.

En bac+2, il vous est possible d’intégrer un BTS commerce international (CI). Celui-ci est accessible après un bac général ou d’un bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion). Vous pouvez également intégrer un DUT (diplôme universitaire de technologie) technique de commercialisation, spécialisé en commerce international (DUT TC).

En bac+3, après le bac ou après un bac+2, vous pouvez vous orienter en bachelor commerce international ou licence commerce international. Vous pouvez également compléter votre formation en licence professionnelle commerce international. Il s’agit d’une licence pro proposant plusieurs options, notamment l’import-export, assistant commercial export trilingue, etc.

En bac+5 et après un bac+3, il vous est possible d’intégrer un master commerce international ou un Master of Science (MSc) commerce international. Il s’agit d’un cycle d’enseignement supérieur permettant de se spécialiser dans un domaine particulier du commerce international. Il peut s’agir notamment du textile, de l’alimentation, du luxe, etc.

Après l’obtention de votre MSc, vous pouvez étudier une année de plus en entrant en master spécialisé de commerce international. Celui-ci vous permet d’acquérir une meilleure qualification ou même une double compétence.

Les salaires envisageables

Un responsable import-export peut toucher un salaire avoisinant les 5 000 euros par mois suivant les entreprises et leurs responsabilités. Un assistant import-export perçoit entre 2 000 et 3 000 euros bruts par mois. Au début de sa carrière, un commercial import-export touche un salaire qui tourne autour de 2 000 euros par mois. Ce chiffre peut augmenter rapidement en cours de carrière pour atteindre une moyenne avoisinant les 4 000 euros mensuels.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne