Un bon CV doit pouvoir attirer l’attention des recruteurs. C’est important si le candidat souhaite se démarquer des autres. Pour cela, il faut soigner non seulement la forme, mais également le fond du document. Vous devez notamment savoir de quelle manière valoriser vos compétences sur votre CV. Voici quelques astuces pour vous aider à le faire correctement. 

Hard skills et soft skills

Avant d’aller plus loin, il importe d’aborder les différents types de compétences à savoir les « hard skills » (ou compétences techniques) et les « soft skills » (ou compétences humaines). Les premiers réunissent les aptitudes techniques qu’un individu a acquises lors d’une formation ou bien dans le cadre professionnel. Ces aptitudes sont généralement liées à un métier. Il peut s’agir par exemple de la maîtrise d’un software ou de langues étrangères, connaissances des législations… Quant aux « soft skills », ces dernières renvoient plutôt aux qualités personnelles. Avoir le sens de la créativité, être dynamique, avoir le souci du détail… voilà quelques exemples de « soft skills ». Contrairement aux compétences techniques, les compétences humaines sont transposables. En d’autres termes, elles sont utilisables d’une profession à l’autre. 

Dressez une petite liste !

Avant d’effectuer la rédaction proprement dite du CV, cernez d’abord les compétences qu’il faudra inclure. Pour cela, il convient de procéder par étape. La première étape c’est de prendre le temps de bien analyser l’offre d’emploi dans le but d’identifier les aptitudes demandées. Ensuite, essayez de cerner les perspectives attendues et pour finir, faites une mise en point de votre parcours professionnel. L’objectif est d’établir une liste et de voir quelles sont les compétences (techniques et comportementales) que vous jugez les plus pertinentes en fonction du poste. Ne commettez pas l’erreur de mentir ou de faire des exagérations en ce qui concerne vos compétences. En effet, le recruteur peut exiger que vous démontriez vos aptitudes au cours de l’entretien. Et vous serez bien embêté à ce moment-là.  

Quelles sont les compétences essentielles à inclure ?

Il faut savoir que certaines compétences sont très recherchées par les recruteurs. On peut citer par exemple la flexibilité. Un employé qui est en mesure de s’adapter en fonction de la situation offre un réel avantage à une entreprise. Il y a également l’aptitude à travailler sous pression. Savoir gérer son stress est essentiel, et ce, quelle que soit la profession qu’on exerce. En outre, l’esprit d’équipe est une autre compétence essentielle que chaque employé devrait avoir. À part cela, l’organisation, le sens de la responsabilité, la prise d’initiative et l’autonomie sont aussi des compétences comportementales très appréciées.  

Vous vous demandez combien de compétences votre CV doit-il comporter ? L’idéal serait entre 5 à 10. S’il y en a peu, les recruteurs penseraient que vous n’avez pas beaucoup de points forts à valoriser. Et dans le cas contraire, lister trop de compétences peut signifier que vous n’avez pas le sens des priorités. 

Intégrez des mots-clés dans vos CV !

De nos jours, il n’est pas rare que les recruteurs se servent de logiciel ATS pour gagner du temps. Cet outil leur permet en effet de trier efficacement les candidatures qui sont entre leurs mains. D’où l’importance d’intégrer des mots-clés dans le CV. Mais comment s’y prendre ? C’est simple, faites en sorte de les inclure au niveau de toutes les sections du CV. À commencer par le titre. Pour se démarquer et attirer rapidement l’attention du recruteur, privilégiez un titre accrocheur incluant des mots-clés pour votre CV. À noter que le titre doit être similaire à celui de l’offre d’emploi, mais il faut qu’il soit personnalisé selon les compétences du candidat. Attention, vous devez impérativement changer ce titre par rapport aux postes que vous postulez dans la mesure où chaque entreprise n’a pas les mêmes exigences.  

Mentionnez vos aptitudes en langues étrangères et en outils informatiques !

Le fait de maîtriser de nombreuses langues étrangères et les outils informatiques est de nos jours indispensable. D’habitude, on les mentionne au sein de la rubrique « compétences générales » cependant, il est recommandé de les mentionner dans des rubriques spécifiques pour les mettre en exergue. Pour indiquer votre niveau, il est préférable de se servir des termes « débutant », « intermédiaire » ou « avancé ». Si vous détenez des certificats, il ne faut pas oublier de bien indiquer ces derniers puisque cela vous donne la possibilité de vous démarquer des autres candidats.   

Ne négligez surtout pas la forme !

C’est bien de miser sur un contenu pertinent et organisé, mais vous avez tout intérêt à soigner également la forme de votre CV. Si vous ne le faites pas, vous allez tout simplement contredire les compétences que vous prétendez avoir. Même la mise en page de votre CV ne doit pas être négligée. Si par exemple vous éprouvez des difficultés à sélectionner l’apparence de votre CV, vous pouvez toujours télécharger quelques modèles sur internet. 

Quelles compétences mentionner quand on n’a pas d’expérience ? 

Quand on a déjà 5 voire 10 années d’expérience professionnelle, il est plus facile de dresser un CV attractif. En revanche, pour les personnes qui cherchent un premier emploi (les jeunes diplômés en particulier), ces dernières doivent bien réfléchir en listant leurs compétences. Pour quelles raisons ? Tout simplement parce que c’est uniquement de cette manière qu’ils vont pouvoir combler le manque d’expérience. L’astuce consiste à valoriser les compétences acquises durant le parcours scolaire ou académique. Vous avez participé à des activités bénévoles ? Dans ce cas, n’hésitez pas à mentionner des compétences telles que la flexibilité ou le travail en équipe. Au cours de vos stages, il est aussi fort probable que vous avez dû apprendre à gérer le stress ou à mieux vous organiser. Autant de compétences que vous pourrez mettre en exergue dans votre CV sans expérience !