Les métiers manuels sont souvent critiqués, alors que ce sont les métiers qui recrutent le plus de nos jours. Ce sont des professions bien payées, très en vogue et qui intéressent actuellement beaucoup plus de jeunes. En effet, la crise de la pandémie de Covid19 a ouvert les yeux de chacun que les métiers manuels sont primordiaux et indispensables pour avancer. Si vous voulez avoir des informations plus précises sur ces métiers, cet article vous propose les 12 métiers manuels bien payés.

Chef de chantier

Chef de chantier

Le chef de chantier est la personne qui exerce ce métier prend en charge tout ce qui est relatif avec les travaux tels que la construction de bâtiments, les aménagements public, etc. Autrement dit, il est responsable du bon déroulement des chantiers et s’occupe des matériaux et machines nécessaires dans l’exécution des travaux en question. Un chef de chantier prévoit un salaire en moyenne entre 3 000 et 3 500 euros brut par mois. De ce fait, il peut toucher entre 36 000 et 42 000 euros de salaire annuel. Son net mensuel peut atteindre entre 2 300 et 2 750 euros. Pour exercer ce métier, être titulaire d’un Bac+2 en BTS travaux publics, en BTS bâtiment ou d’ un DUT en génie civil est recommandé.

Plombier

Plombier

Ce métier consiste à monter, à réparer, ou à entretenir les canalisations d’eau et de gaz. Généralement, un plombier travaille sur un chantier, mais il fait également des réparations à domicile pour les appareils sanitaires comme les chauffe-eau, une baignoire, les robinets, etc. Pour devenir plombier, avoir un Bac+2 en FED (fluide énergies domotiques) est préférable. Outre le certificat et la formation, un plombier doit avoir des habilitations complémentaires pour plus de services comme le PGN et PGP (professionnel en gaz naturel et professionnel en gaz propane). Au minimum, un employé qui débute ce domaine gagne le SMIC, mais en général le salaire d’un plombier dépend de la taille de l’entreprise et du nombre de collaborateurs. En moyenne, il touche entre 2 800 et 5 000 euros par mois. 

Réparateur et installateur de machines industrielles

Réparateur et installateur de machines industrielles

Entretien des machines industrielles, surveillance et installation d’équipements, dépannage, tels sont les tâches d’un réparateur et installateur de machines industrielles. Ce métier s’exerce au sein d’une organisation industrielle comme la production d’énergie ou la construction automobile. Toutefois, il peut quand même varier par rapport au secteur d’activité (ferroviaire, métallurgie…). En moyenne, un technicien de maintenance industrielle touche 1 500 et 1700 euros nets par mois et un profil expérimenté touche un salaire maximum compris entre 1 900 et 2 200 euros nets par mois. Un DUT en Génie Industriel et Maintenance, un BTS en Maintenance industrielle et en contrôle Industriel et régulation des Automatismes, et enfin un BTS en Mécanique et Automatisme industriel sont les diplômes qualifiants pour exercer ce poste.

Couvreur

Couvreur

Ce métier est spécialisé dans la construction et la réfection des toits. Il se résume à la réparation et à l’entretien des toits et tout ce qui est relatif au métier comme la pose des gouttières, des chéneaux, des lucarnes, etc. Un couvreur doit avoir en préférence un niveau Bac+2 dont un BTS SCBH en systèmes constructif bois et habitat ou un BTS enveloppe du bâtiment en conception et réalisation ou simplement en bâtiment. En équivalence, il peut avoir un CAP en Étancheur du bâtiment et des travaux publics. Un ouvrier couvreur est payé 1 500 s’il est débutant et entre 3000 et 5000 euros par mois.

Électricien

Électricien

Le travail d’électricien veille à la maintenance des systèmes électriques en allant de l’installation vers la réparation. Au sein d’une entreprise ou à domicile, un mécanicien assure les raccordements en basse tension et peut également travailler sur les hautes tensions. Un débutant électricien touche le S.M.I.C tandis qu’un professionnel dans le domaine peut atteindre 2 500 euros bruts par mois. Cela peut varier par rapport à l’évolution de sa carrière et peut aller jusqu’à 4 000 euros de salaire mensuel. Avoir un BAC+2 est meilleur dans l’exécution de ce métier comme le BTS FED en fluides énergies domotique ou un BTS en électrotechnique. Les diplômes en dessous sont encore acceptables comme le niveau BTM en installateur en équipements électrique ou un BP en électricien. 

Boucher-charcutier

devenir boucher reconversion

En carcasses ou en entier, le boucher achète des animaux aux abattoirs ou chez les grossistes pour les découper, pour ensuite les préparer et les vend en magasin ou en grande surface. Quant au charcutier, il sélectionne les produits auprès de ses fournisseurs pour ensuite les transformer en produits sans préparations culinaires. Un artisan charcutier gagne à peu près entre 2 500 et 3 000 euros par mois quoiqu’un boucher ouvrier touche 1 800 à 2 600 euros. Un chef de rayon en boucherie gagne entre 2 600 et 4 100 euros. Pour devenir artisan boucher, une formation initiale permet de s’adapter au métier, car généralement, il est accessible avec un diplôme de niveau V : CAP ou BEP à Bac dans les domaines de l’abattage et de la transformation des viandes.

Maçon

Maçon

Un métier manuel, le travail de la maçonnerie se résume à exécuter le gros œuvre des maisons individuelles, des immeubles ou encore des industries. Le maçon pose les fondations et monte les murs dans le cadre d’une construction neuve ou d’un travail de réhabilitation. Le métier exige des formations dans le domaine en allant du niveau CAP en maçonnerie jusqu’au niveau Bac+2 en bâtiment ou enveloppe des bâtiments : conception et réalisation. Un ouvrier débutant gagne le S.M.I.C tandis qu’un maçon ayant sa propre entreprise peut percevoir en moyenne 2 800 à 5 400 euros par mois jusqu’à la fin de sa carrière.  

Mécanicien

Reconversion mecanicien

Le métier de mécanicien s’occupe de tout ce qui tourne autour de la réparation d’un véhicule et réalise des entretiens mécaniques, pneumatiques et électriques. Ce travail est soumis à des formations particulières dans le secteur en allant du niveau CAP comme en en maintenance des véhicules options voitures particulières. Un Bac +2 est tout de même sollicité. De nombreuses formations sont disponibles pour se perfectionner dans le domaine. Artisan à son compte, un mécanicien garagiste peut avoir entre 2 500 et 4 500 euros par mois bien que celui qui travaille chez un concessionnaire gagne à peu près entre 1 600 euros de revenu mensuel. 

Boulanger

Boulanger

Le travail d’un boulanger consiste à fabriquer toutes sortes de pains et des viennoiseries également, autrement dit, prépare des pâtisseries courantes. Un boulanger artisan vend ce qu’il fabrique lui-même. Débutant, un boulanger gagne le SMIC, mais un artisan boulanger qui a son propre compte touche 3 500 à 4 000 euros par mois. Être boulanger demande beaucoup de compétences techniques, car non seulement il fabrique des pains, mais par extension, le boulanger conçoit également des viennoiseries. Le métier exige d’avoir un Brevet de maîtrise (BM) boulangé : un diplôme de niveau II, délivré par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Peintre en bâtiment

Peintre en bâtiment

Le peintre en bâtiment est un artisan qui s’occupe des finitions intérieures ou extérieures des murs, des sols et des plafonds d’un bâtiment. Un peintre donne de l’esthétique en d’autres termes, il apporte une touche finale à un chantier de construction ou de rénovation. Nombreuses sont les alternatives de formations pour devenir peintre en bâtiment. Pour être plus performant, avoir un Bac+3 est recommandé, c’est-à-dire avoir une licence professionnelle en métiers du BTP en bâtiment et construction. À son propre compte, un entrepreneur en peinture peut gagner un revenu mensuel allant de 2 300 à 4 400 euros.

Paysagiste

devenir paysagiste reconversion

Faisant partie du domaine de l’architecture, le métier de paysagiste s’occupe de l’organisation et de la mise en valeur des espaces verts et tout ce qui tourne autour de l’environnement des jardins. Un paysagiste conçoit des espaces verts tels que les parcs, les jardins publics ou privés. Il existe de nombreuses formations pour accéder à ce métier, mais avoir un Bac+5 est vivement sollicité. Dans ce cas, il y a un diplôme de l’école supérieure d’architecture des jardins ou un diplôme d’État paysagiste. Étant à son compte, un paysagiste gagne en moyenne 2 000 euros de salaire bruts par mois. D’autre part, un ingénieur paysagiste perçoit entre 2 600 et 3 500 euros de salaire mensuel. 

Soudeur

Soudeur

Travail d’assemblage, de modification, de maintenance de réseaux de tuyauterie, en gros, c’est le travail d’un soudeur. Le métier de soudeur exige au moins d’avoir un niveau CAP, mais avoir un niveau Bac+3 professionnel est recommandé comme le diplôme des métiers de l’industrie : métallurgie et mise en forme des matériaux et soudage. Un débutant dans le domaine gagne environ 1 600 euros par mois, mais peut très vite évoluer, car c’est une carrière très demandée de nos jours.