Que ce soit pour un stage ou pour un travail, le CV est un élément clé indispensable pour constituer votre dossier de candidature. Il permet en effet au recruteur d’avoir un aperçu de vos parcours académiques et/ou professionnels et d’en déduire si vous correspondez ou non au profil recherché. Il renseigne également sur vos expériences ainsi que sur les savoirs dont vous disposez. Ce document doit être élaboré minutieusement et intelligemment pour plus d’efficacité et vous distinguer des autres candidatures, mais comment bien s’y prendre ? Pour vous aider à rédiger un CV pertinent, retrouvez dans cet article nos conseils d’expert.

Bien choisir votre type de CV

Dans tout processus de recrutement, on peut se passer de la lettre de motivation, mais le CV reste toujours exigé par les entreprises la plupart du temps. Ainsi, pour un dossier de candidature solide, il est important de bien savoir comment faire un cv.

Il existe principalement 5 types de CV, il est donc de votre ressort de choisir le format le plus approprié :

  • Le CV anti-chronologique ou classique : il retrace votre parcours ainsi que vos expériences du plus récent au plus ancien. Ce modèle est le plus utilisé. C’est le type de CV par excellence.
  • Le CV chronologique : semblable au premier type de CV, il se diffère par la façon dont les formations et les expériences professionnelles sont présentées : de la plus ancienne à la plus récente. Ce format est actuellement obsolète, car l’expérience la plus récente est considérée comme la plus pertinente.
  • Le CV thématique ou par compétences : les dates ainsi que les entreprises dans lesquelles vous avez exercé n’y sont pas mentionnées. Seules les expériences professionnelles sont présentées, et cela, en fonction des compétences acquises. Ce modèle est très intéressant. Toutefois, évitez un contenu rédactionnel trop lourd.
  • Le CV mixte : comme son nom l’indique, il est la combinaison des CV chronologique et thématique. En plus d’une liste de vos expériences professionnelles, vous insérez une rubrique dédiée aux compétences acquises.
  • Le CV débutant ou étudiant : ce format de CV classique est le plus adapté pour ceux qui ne disposent que de petites expériences professionnelles. Il permet de présenter les expériences de stages, les jobs d’été, les diplômes ainsi que les compétences du candidat.

En plus des formats de CV cités ci-dessus, le CV vidéo devient de plus en plus prisé auprès de certains candidats. Toutefois, c’est un choix plutôt risqué qui nécessite une bonne préparation et de la créativité.

Faire attention à la mise en page et au contenu de votre CV

Pour mettre toutes les chances de votre côté, composez un CV de très bonne qualité, tant sur le fond que sur la forme. L’idéal est de le rédiger dans une seule page, avec un format double colonne par exemple, sauf pour les postes qui nécessitent plus de détails. Ne négligez pas les marges et veillez à ce qu’il ne soit pas trop chargé. Utilisez des graphismes et des couleurs sans trop surcharger également, pour sortir du classique noir et blanc.

Attention ! Il faut que le contenu de votre CV soit parfaitement lisible. Ainsi, optez pour une police standard telle que Times, Arial ou encore Verdana, avec une taille de police comprise entre 10 pts et 12 pts, pour faire ressortir le côté professionnel. L’usage du gras et de l’italique est possible, mais en petite quantité. Par contre, le soulignement est à éviter.

Pour vous aider à produire un CV pertinent, voici les éléments indispensables que l’on doit retrouver dans un CV classique :

  • En-tête : il présente vos informations de contact, essentielles pour faciliter la communication avec le recruteur : nom + prénom(s), lieu de résidence, numéro de téléphone, adresse email professionnelle, liens optionnels (LinkedIn, autre site ou réseau social pertinent).
  • Titre du CV : il introduit votre profil et explique le but de votre candidature et se structure comme suit « Intitulé du poste + nom de l’entreprise + informations optionnelles ».
  • Phrase d’accroche : une présentation de 2 ou 3 lignes de votre identité suivie de la raison de votre candidature et de vos atouts.
  • Expériences professionnelles : dans cette rubrique sont mentionnés l’intitulé de votre fonction, le nom de l’entreprise dans laquelle vous avez exercé ainsi qu’une petite liste des missions ou tâches les plus significatives. Privilégiez l’utilisation de la voie active.
  • Diplômes et formations : il s’agit de présenter vos formations scolaires et professionnelles ainsi que les diplômes obtenus au cours de ces dernières. Indiquez vos matières préférées ou les projets réalisés, cela étoffera votre CV.
  • Compétences professionnelles : adaptez vos compétences (soft skills et hard skills) avec le poste demandé et accompagnez-les d’exemples concrets issus de vos expériences ou encore de vos centres d’intérêt. Essayez d’équilibrer vos compétences et vos qualités.
  • Compétences linguistiques : si vous maîtrisez une langue étrangère à l’oral ou à l’écrit, précisez votre niveau de compétences. Vous pouvez également inscrire votre score ou votre classement aux tests.
  • Compétences informatiques : cette rubrique est indispensable si le poste nécessite l’usage d’outils informatiques spécifiques. Vous devez donc préciser les logiciels dont vous maîtrisez l’utilisation.
  • Centres d’intérêt (optionnel) : cette section permet au recruteur de cerner votre personnalité. Citez des loisirs qui permettent de mettre en valeur vos qualités et évitez d’être vague. Les exemples de type « voyage, lecture, sport » sont à proscrire. Optez pour le style : danseuse professionnelle depuis 5 ans avec participation aux concours régionaux des jeunes talents.