Une réforme de la formation professionnelle a été décidée pour décembre 2014. L’entrée en vigueur de ce changement a vu la création de nombreux nouveaux dispositifs. Il s’agit notamment de l’instauration du financement par le compte personnel de formation (CPF). Il remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF). La Caisse des Dépôts et Consignations gère actuellement les fonds. Si la question comment utiliser votre CPF vous tourmente. Vous découvrirez vos réponses ici.

Qu’est-ce que le compte personnel de formation ?

Définition légale

Le Compte personnel de formation (CPF) est un fonds de financement créé automatiquement pour chaque personne entrant dans la vie active. Il est alors alimenté jusqu’à ce que son propriétaire parte en retraite. Cependant, comment utiliser son cpf ? Les droits accumulés peuvent servir, à tout moment, à financer des besoins en formations qualifiantes. L’utilisation du CPF doit relever de l’initiative même de son bénéficiaire.

À qui s’adresse le Compte personnel de formation (CPF)

Presque toutes les catégories de personnes actives sont concernées par ce Compte Personnel de Formation (CPF). On peut notamment citer les employés d’une entreprise ou les demandeurs d’emploi. Les travailleurs indépendants et les membres de la profession libérale sont aussi pris en compte. Le conjoint collaborateur peut aussi en bénéficier. Le personnel de la fonction publique n’est pas non plus en reste. L’une des principales conditions est d’avoir 16 ans minimum.

Comment est-ce que mon CPF est alimenté ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est alimenté selon le statut de son détenteur. Tout salarié ayant effectué le quota requis en heures de travail peut alors bénéficier de 500 euros par an. Cependant, cela ne dépasse pas les 10 ans. Le topo est le même pour les travailleurs indépendants. De leur côté, les ouvriers non qualifiés sont plus avantagés avec 800 euros par an. Dans la même fourchette, on a les salariés bénéficiaires de l’obligation d’emploi (handicapés, victimes d’accidents du travail, etc.).

Comment consulter le contenu de mon CPF ?

Avant qu’une réforme n’ait été mise en place en janvier 2019, le CPF était encore alimenté en heures. Actuellement, on parle de réels fonds en euros qu’il sera possible de dépenser en formation. Le bénéficiaire d’un CPF peut l’utiliser quand il veut durant sa vie professionnelle. Il existe, à cet effet, un solde que les travailleurs peuvent également consulter à tout moment. Pour cela, le gouvernement a mis à disposition diverses plateformes numériques pour faciliter l’accès aux informations. Il suffit ainsi de se rendre sur le site dédié : moncompteformation.gouv.fr. L’application mobile « Mon Compte Formation » permet également de les consulter facilement.

L’accès se fait après création d’un compte en ligne. Pour cela, il faudra se munir des identifiants nécessaires, notamment le numéro de sécurité sociale. L’interface des plateformes de consultation est facile à comprendre. L’onglet « je consulte et j’utilise mes droits pour la formation » vous redirigera ainsi vers votre solde. Grâce aux mises à jour récemment réalisées, les titulaires de compte peuvent directement payer leurs formations en ligne. Il vous sera donc nécessaire d’avoir les outils numériques nécessaires et une connexion internet pour y accéder.

Quelles formations sont éligibles dans le cadre du CPF ?

Les catégories de formations éligibles au CPF sont nombreuses. Vous aurez alors un large choix avec, à la clé, une certification en bonne et due forme. On peut notamment citer en premier toute formation qualifiante sanctionnée d’un diplôme ou encore d’un titre professionnel et autres. Le CPF finance aussi vos démarches d’accompagnement vers une certification par Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Les formations visant à obtenir de nouvelles compétences ainsi que l’initiation à l’entrepreneuriat sont également éligibles. Par ailleurs, avoir le code est essentiel pour votre avenir professionnel, il sera possible de solliciter votre CPF à cet effet.

Il est facile de trouver des catalogues complets en faisant quelques recherches sur le net. Des listes sont également fournies par différents organismes que vous pouvez facilement consulter. Ainsi, si vous achevez un parcours financé par le CPF, vous obtiendrez les reconnaissances y afférentes. Vos certifications ou attestations en tout genre pourront être enregistrées dans différents répertoires nationaux. Vous pouvez ainsi les faire valoir afin dans vos initiatives d’évolution de carrière. C’est d’ailleurs l’un des buts de la formation professionnelle.

Comment se former grâce à mon CPF ?

Les salariés et professionnels disposant d’un CPF ont le champ libre quant à l’utilisation de leur fonds. Pour pouvoir en faire usage, il faudra d’abord accéder à son espace sur le site ou l’application donné précédemment. Vous devez consulter votre solde pour pouvoir vous situer par rapport à vos moyens. Assurez-vous que la formation désirée rentre dans le budget disponible. Attention, les fonds du CPF ne prennent en charge que les frais pédagogiques. Un autre organisme ou votre employeur peuvent potentiellement financer le reste (déplacement, repas, etc.).

Une fois que vous êtes prêts, quelques procédures s’imposent. Prévenez, en premier lieu, votre employeur si les horaires des cours se chevauchent avec vos heures de travail.

Les délais de préavis dépendent de la durée de la formation en question. Si elle dure plus de 6 mois, vous aurez l’obligation de le notifier 120 jours calendaires à l’avance. Dans le cas contraire, vous aurez un délai de 60 jours. Votre salaire n’en sera, en aucun cas, impacté. En revanche, aucun accord de l’entreprise n’est nécessaire si la formation peut se faire durant votre temps libre. Renseignez-vous bien sur comment utiliser son CPF correctement.

Notez qu’avant la mise en place du CPF, c’était le DIF ou Droit Individuel à la Formation qui était en vigueur. C’est le dispositif qui vous créditait plutôt en heures. Il vous est tout à fait possible de faire la conversion de vos droits déjà acquis avant janvier 2019. Vous aurez alors à inscrire ces heures dans un champ spécifique de la plateforme « Mon Compte Formation ». Cette donnée devait vous être fournie par votre employeur en décembre 2014, à la fin de l’ancien régime. Le taux horaire de conversion est de 15 euros.