Travailler dans la protection de l’enfance

La protection de l’enfance est une branche importante dans la partie sociale d’un pays, car elle vise à garantir la prise en compte des besoins fondamentaux de l’enfant, à soutenir son développement physique, affectif, intellectuel et social et à préserver sa santé, sa sécurité, sa moralité et son éducation. Travailler dans la protection de l’enfance a ses avantages, ses différents métiers, ses raisons d’y œuvrer et ses formations pour s’y introduire.

Travailler dans la protection de l’enfance

Pourquoi travailler dans la protection de l’enfance ?

Comme son nom l’indique, travailler dans la protection de l’enfance a comme avantage principal de protéger l’enfant vis-à-vis de la société, c’est-à-dire de l’aide à la défense de l’intérêt de l’enfant. Une personne qui œuvre dans la protection de l’enfance présente aussi des avantages comme : des actions de prévention en faveur de l’enfant et de ses parents, le repérage et le traitement des situations de danger ou de risque de danger pour l’enfant et les décisions administratives et judiciaires prises pour sa protection. 

Travailler dans ce secteur permet aussi d’accélérer le rythme du progrès qui requiert des actions visant à répondre aux causes du travail des enfants et la protection sociale est une composante essentielle de cette réponse. Il permet aussi de tenir les enfants à l’écart du travail, de lutter contre le travail des enfants en étendant la protection sociale, de bâtir un engagement et de renforcer le mouvement mondial contre le travail des enfants. 

Les différents types de métiers dans la protection de l’enfance

Les métiers de la protection de l’enfance sont nombreux et agissent tous dans l’intérêt de l’enfant. Comme métier, il y a le directeur de l’établissement, le chef de service, l’éducateur, le psychologue, le comptable, le secrétaire, le technicien d’entretien et de maintenance et l’agent de service ou de maison. 

Le directeur de l’établissement est le principal responsable des activités et du fonctionnement de sa structure ainsi que de l’organisation interne, pour répondre aux besoins des personnes accueillies. Le chef de service participe à la mise en œuvre et à la déclinaison opérationnelle du projet d’établissement. L’éducateur met en œuvre au quotidien les principes d’actions de l’établissement pour accueillir, protéger et éduquer des enfants et des jeunes en danger.  Le psychologue évalue la problématique des enfants et jeunes accueillis sur le plan psychologique, soutient les équipes éducatives et organise les prises en charge psychologiques extérieures en concertation avec l’équipe de direction. 

Le comptable assure la gestion comptable de l’établissement. Le technicien d’entretien et de maintenance assure l’entretien des bâtiments, des espaces extérieurs et le suivi du parc automobile de l’établissement, afin de garantir la bonne conservation des biens et la sécurité des enfants et du personnel. Enfin, l’agent de service effectue les travaux de nettoyage, d’entretien et de remise en ordre des bureaux, des espaces collectifs et des pavillons afin d’assurer la propreté de l’établissement.

Les qualités nécessaires pour travailler dans la protection de l’enfance

Comme c’est un travail qui nécessite un contact direct avec l’enfant, nombreuses sont les qualités dont il faut avoir pour travailler dans la protection de l’enfance. Ce genre de travail repose sur la patience, car les enfants ont besoin que les consignes soient répétées à plusieurs reprises afin de mieux les intégrer. Il faut aussi avoir de la maturité, car la personne en charge de l’enfant doit avoir la responsabilité de l’encadrer convenablement. 

L’empathie est aussi un trait de caractère incontournable afin de mieux communiquer, que ce soit vis-à-vis de l’enfant que ses parents. Avoir de l’écoute est aussi nécessaire afin de mieux répondre aux besoins de l’enfant. La discrétion permet de ne rien divulguer, car la personne en charge de l’enfant aura un grand nombre d’informations personnelles sur l’enfant et leurs familles. Savoir travailler en équipe est aussi un atout majeur, car la personne sera en relation avec une équipe de professionnelle. 

Quelle formation pour travailler dans la protection de l’enfance ? 

Comme tout autre travail, il faut avoir une certaine compétence pour postuler dans la protection de l’enfance. Pour devenir un responsable dans le domaine de la protection de l’enfance, il faut avoir un diplôme de niveau 2 lors de l’entrée en fonction et un niveau 1 dans le cadre des dispositions du décret. Le chef de service doit avoir une expérience et connaissance des dispositifs de Protection de l’enfance souhaitées et un CAFERUIS et/ou formation équivalente exigée. 

L’éducateur doit avoir un DE E.S, DE M.E ou DE E.J.E. Le psychologue doit avoir un master 2 en psychologie et une expérience et connaissance de la Protection de l’enfance vivement souhaitées. Le comptable doit avoir un Bac +2 en comptabilité et une maitrise de l’informatique. Le technicien d’entretien doit avoir une formation technique dans le bâtiment et l’agent de service doit avoir une formation technique. 

Les salaires envisageables

Pour les salaires dans la protection de l’enfance, un responsable d’aide sociale gagne entre 2 000 et 3 500 € bruts mensuel selon son ancienneté, le chef de service gagne environ 38 000 à 39 000 € par an. L’éducateur dans la protection de l’enfance gagne environ 1300 euros en tant que débutant, le psychologue gagne environ 1 615 € bruts par mois et la partie technique et agent de service gagne entre 1 727 à 2 303 € par mois.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne