Travailler à la préfecture

Dans un monde en constante évolution où l’on peut perdre du jour au lendemain son emploi, les gens sont plus attirés par les emplois stables et évolutifs. Si vous aussi avez la sécurité de l’emploi comme principale motivation, travailler à la préfecture est la meilleure des alternatives. De plus, ce n’est pas les raisons pour devenir fonctionnaire qui manquent. Focus sur ce département qui suscite tant d’engouement.
Travailler à la préfecture

Pourquoi travailler à la préfecture

« Quel est l’intérêt de devenir fonctionnaire ? », tout postulant aux concours de la fonction publique se pose cette question. Et même ceux qui n’y ont pas pensé se trouvent dans l’obligation d’y répondre durant les entretiens. Parmi les réponses que chacun peut avoir, nous avons réunicelles qui sont les plus pertinentes pour vous aider à choisir votre voie. On peut notamment relever les points qui suivent.

En premier lieu, la diversité des métiers liés à la fonction publique est l’atout majeur qu’elle peut présenter. On recense actuellement 230 postes dans la territoriale, presque le même chiffre dans l’État et 200 dans le domaine hospitalier. Malgré une décroissance ou une stagnation dans les effectifs, les opportunités d’emploi y sont encore nombreuses. Si l’on considère la formation, la mobilité, les avancements ou encore les prises de responsabilités, les possibilités d’évoluer dans un parcours professionnel public sont abondantes.

Ensuite, si vous décidez de postuler pour un poste à la préfecture vous seriez au plus près des besoins de la population. Dans le département territorial, vous pourriez participer d’innovation du service public dans le but de conserver ou réinstaurer le lien social. Mais encore, vous pourriez exercer votre métier partout en France. Le domaine est sécurisant, car malgré la crise, il continue à recruter.

Les différents types de métiers

Un fonctionnaire désigne un éventail de métiers où l’on retrouve presque toutes les professions. Des fonctions administratives (attaché d’administration, adjoint administratif…) ou spécifiques (officier de police, inspecteur des impôts…), sans oublier les métiers du privé (ingénieur, architecte, jardinier…), métiers sont à pourvoir dans le milieu de la fonction publique. À travers sa mission de service public, l’État à l’obligation d’être présent dans tous les domaines. Soit par gestion directe, soit par délégation de pouvoir à d’autres organismes.

Le métier dans les préfectures est l’une des nombreuses branches de la fonction publique d’État. Dans les appels à la candidature, on note souvent les postes suivants :

  • Adjoint administratif ;
  • Attaché d’administration ;
  • Secrétaire administratif ;
  • Inspecteur des finances publiques ;
  • Inspecteur du travail ;
  • Attaché de préfecture ;
  • Assistant de service social.

D’autres postes aussi intéressants sont disponibles. Le mieux est de s’informer directement sur celui qui vous sied le mieux afin de mettre toutes les chances de votre côté. À noter que la compétition pour les postes est assez rude. Grâce à ses nombreux avantages, les postes à la préfecture sont très convoités.

Les qualités nécessaires

Selon le département choisi, intégrer un poste dans la préfecture peut signifier travailler dans un bureau. Dans cette optique, il est évident que le postulant doit avoir les qualités prérequis pour pouvoir prétendre au statut de fonctionnaire, à savoir :

  • Avoir le sens du service public ;
  • Aimer aider les autres en trouvant des solutions adaptées à leurs différentes requêtes ;
  • Être doté d’une aisance relationnelle ;
  • Posséder un sens de l’écoute, la bienveillance et un caractère avenant ;
  • Savoir se montrer présentable
  • Disposer de compétences rédactionnelles évidentes
  • Avoir la capacité de manipuler un ordinateur en toute autonomie

Cette liste est exhaustive et d’autres qualités importantes spécifiques au poste peuvent être requises.

D’autant plus qu’avec l’avancée technologique, aucun métier n’est à l’abri de l’innovation. Pas même le secteur public. Donc, les formations sont à privilégier pour ne pas être dépassées.

Quelle formation pour travailler dans la fonction publique

Comme nous le savons tous, le domaine de la préfecture concerne tout ce qui est paperasse liée à l’État. Les métiers qu’il propose sont conditionnés par des concours obligatoires. De plus, certaines compétences sont exigées afin de pouvoir postuler. Le poste d’adjoint administratif étant le plus prisé dans cette branche, penchons-nous sur son cas.

Il est accessible à tous, sans limites d’âge ou de diplôme. Le concours externe se divise en deux épreuves d’admissibilité. D’un côté, il y a une épreuve écrite de compréhension de texte. De l’autre, il y a celle d’exercices courts permettant de jauger les aptitudes d’un candidat en Français et Mathématiques. Quant à l’épreuve d’admission, elle consiste en une mise en situation professionnelle que le poste de fonctionnaire choisit. Bien évidemment, elle se fait en présence de jurys.

D’autres postes-cadres demandent souvent des diplômes spécifiques ou même des années d’exercice dans un poste équivalent dans le secteur privé. Cela peut bien être un Master 2 en droit, comptabilité, ressources humaines, science politique ou encore en gestion. Cependant, peu importe le domaine que vous convoitez, pensez à suivre des formations qui vous préparent aux examens d’admissions dans le domaine de la préfecture. La concurrence est rude et vous devez vous préparer à toute éventualité.

Les salaires envisageables

Le salaire dans le département de la préfecture va entièrement dépendre du poste occupé, du nombre d’heures de travail, et des primes attribuées. Pour le cas d’un Agent administratif, il touche en moyenne 2000 € brut par mois. Ce montant évoluera au fil des années, suivant ses compétences. Mais encore, fonctionnaires sont plus avantagés sur certain plan comme lors d’une souscription d’un crédit ou vis-à-vis des assureurs.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne