Se reconvertir dans les métiers du paramédical

Le paramédical domine une place très importante dans le domaine de la médicine, car ce sont les personnes de l’ensemble des professionnels de la santé qui se consacrent aux soins et au traitement, en étroite collaboration avec les médecins, mais qui ne sont pas formés comme les médecins. Accompagner, soigner, préparer, rééduquer des patients : voilà à quoi ressemble le quotidien du million de professionnels du paramédical. Travailler dans le paramédical est une opportunité de travailler avec les médecins et ainsi offrir une meilleure santé aux individus qui en nécessitent.
Travailler dans le paramédical

Pourquoi travailler dans le paramédical

Le métier dans le domaine du paramédical attire beaucoup de monde en ce moment parce que c’est le secteur qui recrute. Les professionnels de la santé sont formés pour sauver des vies et pour repousser loin les limites de l’impossible en matière de traitement. C’est donc pour faire face à cette mission que le secteur de la santé emploie chaque année des millions de personnes, aussi bien dans le domaine médical que dans le paramédical.

Travailler en tant que paramédical présente beaucoup d’avantages comme des conditions de travail intéressantes. Une personne qui exerce ses connaissances dans ce domaine a des avantages du côté conditions de travail, car une carrière en sciences de la santé permet de profiter de la flexibilité des horaires et de la proximité du lieu de travail. Les possibilités de formations, longues ou pas, sont en outre diverses et variées. Ce travail permet aussi d’avoir une grande diversité de métiers, car entre le personnel paramédical et le corps administratif, le secteur de la santé emploie différents types de profils.

Travailler dans ce domaine permet aussi d’être utile à sa collectivité. Ce secteur tourne vers l’humanité et donc, il s’agit de professions sociales. Ces spécialistes contribuent donc d’une certaine façon à la conservation de l’espèce humaine.

Secteur qui ne connaît pas la crise, le paramédical attire toujours plus de candidats en quête d’un travail qui a un sens. En effet, les métiers paramédicaux sont avant tout axés sur la personne. Assurer son bien-être, la soulager de ses maux ou bien avoir une oreille attentive, telles sont les missions de ces professionnels.

Se reconvertir dans le paramédical

Pour une reconversion professionnelle, le domaine du paramédical est adéquat parce que le besoin en personnel qualifié est important et devrait s’accroitre dans les années à venir. Pour procéder à une reconversion dans ce domaine, il est important de connaitre le fonctionnement du domaine de la santé. Il faut aussi avoir une connaissance dans la médecine, postuler avec un CV et une lettre de motivation en bonne et due forme et procéder aux différents concours pour s’y former. Comme le nombre de malade ne diminue jamais, le nombre de recrutement aussi ne diminue pas. Au contraire, plus les années passent et plus des recrutements se font dans le paramédical. Si une personne quiconque est reconnue pour des qualités humaines et des envies d’aider constamment les autres, alors se reconvertir dans les métiers paramédicaux est un choix de carrière qui peut apporter entière satisfaction.

Les différents types de métiers dans le paramédical

Les métiers dans le paramédical est très vaste et sont composés de différents missions et attributions. Le paramédical se divise en plusieurs branches et chaque branche est divisée en plusieurs métiers.

Il y a les métiers du soin qui regroupe les métiers qui agissent au plus près des malades et permettent aux blessés et aux patients de recouvrer la santé. Les professions disponibles sont : médecins, sages-femmes, aides-soignants, assistants dentaires, auxiliaires de puériculture et infirmiers.

Ensuite, il y a les métiers de la rééducation qui ont pour rôle de renforcer les effets des traitements et des soins prescrits et appliqués par les métiers de soins et les métiers infirmiers et d’en atténuer les effets indésirables. Ce secteur regroupe les professions suivantes : ergothérapeute, masseur kinésithérapeute, orthophoniste, ostéopathe, pédicure-podologue et psychomotricien. On peut également trouver un cabinet de dentiste qui regroupe de nombreux métiers liés au médical.

Ensuite, il y a les métiers de l’appareillage qui ont pour mission de fabriquer sur mesure et sur prescription médicale des prothèses destinées à compenser une déficience physique. Comme profession, il y a : audioprothésiste, opticien-lunetier, orthoprothésiste, podo-orthésistes et prothésiste dentaire.

Enfin, il y a les métiers de l’assistance médicale et technique et les métiers de l’alimentation et du bien-être qui ont pour mission de fournir et d’assurer la logistique afin de permettre l’exercice médical dans les meilleures conditions. Les professions de l’assistance médicale et technique disponibles sont : ambulancier, secrétaire médicale, préparateur en pharmacie et technicien en analyse médicale. Les professionnels de l’alimentation et du bien-être sont : diététicien, naturopathe, sophrologue et relaxologue.

Les qualités nécessaires pour travailler dans le paramédical

Les personnes qui œuvrent dans le secteur paramédical sont choisies convenablement et doivent avoir les qualités adéquates pour exercer le métier. Une personne qui souhaite s’introduire dans ce secteur doit avoir un bon contact, une idée précise de la relation à un public particulier et le recul nécessaire pour faire face à des situations de crises ou bien de panique vis-à-vis des patients.

Quelle formation pour travailler dans le paramédical ?

Pour pouvoir intégrer le secteur paramédical, il faut suivre des formations professionnalisantes et spécifiques à chaque domaine d’activité. Comme l’exercice même des métiers paramédicaux est soumis à une déontologie stricte, les formations sont également très réglementées et délivrent un titre certificateur ou un diplôme spécifique à chaque profession.

Les conditions d’admissibilité varient d’une formation à l’autre. Plusieurs diplômes sont accessibles dès le niveau de 3e, au collège, comme pour les métiers d’aide-soignant, de puériculture et médico-techniques. Le baccalauréat, ou un titre admis en équivalence, reste souvent la condition sine qua non pour intégrer une formation paramédicale. Dans certains cas, les étudiants doivent justifier d’une première année validée dans l’enseignement supérieur.

Les salaires envisageables

Pour le salaire du domaine paramédical, le technicien d’assistance et le technicien d’analyses médicales gagnent environ 1 523 € en début de carrière. Le secteur soin dans le paramédical gagne environ 1 644 € en début de carrière. Le secteur rééducation gagne environ 1 462 € en début de carrière et le secteur médical comme le sage-femme gagne environ 1 625 €.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne