Devenir préparateur physique

Derrière chaque grand exploit sportif se cache un énorme travail, mais surtout une équipe chargée de le mettre en place. Parmi ces champions de l’ombre figure le préparateur physique. Un passionné de sport aux qualités multiples, pour qui les techniques de préparation physique n’ont aucun secret.

Désireux d’en savoir plus sur la profession de préparateur physique ? Vous tombez à pic. Dans cet article on vous livre tout : présentation du métier, principales missions, qualités et compétences nécessaires, parcours et formations, salaires et débouchés.

préparateur physique

Présentation du métier de préparateur physique

Le préparateur physique, comme son nom l’indique, est un expert de la préparation physique. Contrairement à celui des coaches et des entraîneurs, son rôle est essentiellement de prévenir les blessures, d’optimiser les qualités physiques et d’améliorer la récupération.Il se démarque également de ceux-ci par le fait qu’il s’occupe généralement d’un athlète en particulier et intervient souvent dans le cadre de la préparation ou du déroulement d’une compétition. Des services très recherchés par les clubs professionnels, les fédérations nationales, les athlètes de haut niveau et les salles de sport depuis ces dernières années.

Attirant de plus en plus de jeunes et de professionnels en reconversion, il se présente comme un véritable métier d’avenir avec des perspectives d’évolutions multiples.

Les principales missions

D’un organisme à un autre, les tâches du préparateur physique sont généralement les mêmes. En étroite collaboration avec l’entraîneur, le staff technique et l’équipe médicale, son rôle est de :

  • Analyser les activités de l’athlète sur tous ses aspects
  • Établir des programmes d’entraînement personnalisés pour chaque sportif dont il en a la charge dans le but de prévenir les blessures, préparer leur corps aux efforts physiques, développer leur ressource et leur potentiel, améliorer leur récupération, etc.
  • Superviser le déroulement des entraînements pour s’assurer du bon respect des consignes et procéder à des ajustements lorsque c’est nécessaire
  • Recueillir des données durant les séances d’entraînement ou les compétitions
  • Analyser les données recueillies pour voir les points d’amélioration

Les qualités et compétences nécessaires

Garant des performances et de l’état de santé de son champion, le préparateur physique se doit d’avoir un large éventail de qualités et de compétences techniques. Avant toute chose, il doit posséder toutes les connaissances dispensées lors de ses diverses formations (biologie, anatomie, diététique, physiologie, etc.). Connaissant parfaitement la discipline pratiquée par le sportif et le réel potentiel de celui-ci, il doit être en mesure d’établir une bonne analyse visant à mettre en place un programme adapté. Travaillant directement avec ce dernier, mais aussi avec le staff technique, les entraîneurs et l’équipe médicale, il doit avoir un bon sens relationnel.

Ses responsabilités varient souvent en fonction du sportif dont il en a la charge. En effet, si celui-ci dispose d’un planning chargé, il en sera de même pour le préparateur physique. Cela implique non seulement de nombreuses heures d’entraînements, mais également des déplacements récurrents. Une très grande disponibilité est, de ce fait, nécessaire.

Bien entendu, une bonne dose de pédagogie est importante pour faciliter la compréhension des enjeux de chaque exercice et dispositif mis en place.

Quel parcours pour devenir préparateur physique ?

Plusieurs qualifications ouvrent les portes du métier de préparateur physique. S’il est accessible aux titulaires d’un BPJEPS AF – activités formes, d’autres diplômes de niveau supérieur peuvent améliorer les chances d’un candidat lors des entretiens et offrir des opportunités d’évoluer en carrière. Voici quelques exemples de parcours supérieurs à retrouver en France :

  • DEJEPS (niveau Bac + 2)
  • DESJEPS (niveau Bac + 3)
  • Licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) spécialité entraînement sportif : ce parcours propose une spécialisation dans une discipline sportive (tennis, basketball, football, handball, athlétisme, natation et rugby)
  • Licence professionnelle métiers de la forme avec différents parcours :
  • Suivi personnalisé en activité physique de développement et d’entretien de l’Université de Toulouse III
  • Métiers de la forme, responsable d’équipes et de projets de l’Université de Paris Saclay
  • Management des organisations du marché de la forme de l’Université d’Artois
  • Métiers de la forme de l’Université de Rennes 2 et de l’Université de Paris cité
  • Métiers de la forme et du bien-être de l’Université de Lille
  • Master EOPS – entraînement et optimisation de la performance sportive de l’Université de Sorbonne Paris Nord
  • Master activité physique adapté et santé de l’Université Sorbonne Paris Nord

Il est également possible pour des professionnels comme les professeurs d’éducation physique et sportive d’accéder au métier en suivant une formation continue ou en préparant un DU. En voici quelques exemples :

  • DU PPREA – préparation physique et Ré-athlétisation de l’Université d’Evry
  • Formation de préparateur physique du CFMPS
  • DU évaluation et préparation physique de l’Université de Poitiers
  • DUEPP (diplôme universitaire européen de préparation physique à Lyon 
  • DU préparation physique des sports d’équipe à Lille
  • DU encadrement de la performance sportive de l’Université de Franche-Comté

Les salaires

Le salaire d’un préparateur physique est très variable. Tout dépend de ses compétences, de son niveau d’expérience et de l’entreprise qui l’emploie. En moyenne, un profil débutant peut percevoir aux alentours de 1500 € bruts par mois. Ce chiffre peut très vite évoluer avec les années d’expérience. À noter que le revenu d’un préparateur physique peut même atteindre les 10000 € bruts mensuels au sein des grands clubs de football ou autres disciplines.

Les débouchés et opportunités d’emploi

Avec l’évolution constante que connaît l’univers du sport, ce ne sont pas les opportunités d’emploi qui manquent au préparateur physique. En général, les jeunes diplômés et les professionnels fraîchement convertis trouvent très vite du travail. Entre les clubs professionnels, des fédérations nationales, les sportifs de haut niveau et les salles de sport, le choix est très vaste.

En plus d’une forte demande et des perspectives multiples, le métier présente d’autres avantages comme la possibilité d’évolution de carrière. En effet, un préparateur physique expérimenté peut envisager de poursuivre sa carrière auprès des clubs de renom, au sein de son propre pays comme à l’international. Mais ce n’est pas tout, car il peut également accéder à des fonctions de formateur en préparation physique, d’analyste vidéo de la performance physique ou préparateur mental.

 

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne