Devenir contrôleur de gestion

Le métier de contrôleur de gestion ne consiste pas seulement à contrôler. Il participe énormément à la bonne marche comptable et financière de l’entreprise. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises sont à la recherche de contrôleur de gestion. Vous avez une expertise pointue de l’analyse des coûts et de la comptabilité analytique ? La profession de contrôleur de gestion vous offre de belles perspectives d’avenir, mais avant de choisir cette carrière, vous devez connaître toutes les informations utiles sur ce travail.

contrôleur de gestion

Présentation du métier de contrôleur de gestion

Le métier de contrôleur de gestion appartient au secteur d’activité gestion. Il consiste à assurer l’optimisation des coûts et la bonne visibilité de la rentabilité d’une entreprise.

Ainsi, le contrôleur de gestion aussi appelé contrôleur budgétaire ou contrôleur financier est un expert de la gestion et de la planification en entreprise. Il est au cœur du management opérationnel et stratégique de la société. Il travaille avec divers services et professionnels tels que les fédérations, les commissaires aux comptes, les fournisseurs, les prestataires externes, etc. Son objectif principal est de rechercher la performance.

Ce spécialiste a pour fonction d’accompagner la direction de l’entreprise et d’influencer la prise de décisions diplomatiques sur l’ensemble des actions à réaliser. Il effectue un contrôle permanent sur les budgets de l’entreprise et effectue les prévisions monétaires à l’aide des informations fournies par les services commerciaux. Pour ce faire, il utilise des tableaux de bord et des indicateurs pour obtenir les différents résultats : rentabilité des investissements, production, stocks, activité commerciale, etc.

Les principales missions

Les missions attribuées au contrôleur de gestion dépendent essentiellement de la taille et de l’organisation de la structure ainsi que du secteur dans lequel il évolue. En général, elles se présentent comme suit :

  • Il assure la bonne marche de l’entreprise.
  • Il met en place divers outils de pilotage groupe.
  • Il établit et met en œuvre le budget d’entreprise.
  • Il collecte les données financières de la société auprès de la direction générale et des différents services.
  • Il analyse les résultats obtenus.
  • Il effectue des études financières à travers les prévisions budgétaires globales d’un service particulier ou de l’entreprise elle-même.
  • Il diagnostique les écarts entre les objectifs prévisionnels et les objectifs réalisés.
  • Il apporte des solutions budgétaires à la direction générale.
  • Il prévient les problèmes monétaires de l’entreprise et propose des solutions qui y sont adaptées.
  • Il effectue le reporting et la formulation des rapports sur l’activité de l’entreprise.
  • Il coordonne et anime le réseau de correspondants budgétaires.

Il existe de nombreux types de contrôleur de gestion : contrôleur de gestion industriel, contrôleur de gestion commercial, contrôleur de gestion de projets, contrôleur de gestion budgétaire ou sociale, etc.

Les qualités et compétences nécessaires

Le métier de contrôleur de gestion demande une certaine compétence technique qui doit être associée au goût des chiffres et de l’analyse financière sans oublier une solide formation comptable. La maîtrise du logiciel « Entreprise Ressource Planning » (ERP) ou « Progiciel de Gestion Intégré » (PGI) et des outils bureautiques comme le Word et l’Excel est également indispensable.

Afin d’interpréter les résultats d’analyse, le contrôleur de gestion a besoin d’une bonne capacité rédactionnelle. Il doit être en mesure d’écrire avec efficacité et clarté. Savoir s’exprimer en public et avoir le sens de la persuasion en se montrant didactique constitue également un véritable atout pour bien faire ce métier. Si l’entreprise collabore avec des partenaires à l’international,  la maîtrise de l’anglais à l’oral et à l’écrit est indispensable pour le contrôleur budgétaire.

Pour être opérationnel dans le domaine de la finance, il est nécessaire d’avoir une aisance relationnelle et un esprit d’équipe. En effet, le contrôleur de gestion exerce et échange avec différents départements : ressources humaines (RH), marketing, commercial, comptabilité, etc. Ces aptitudes professionnelles favorisent alors la création d’un climat de confiance avec tous les interlocuteurs.

L’empathie, le sens du contact et de l’écoute sont les qualités humaines que doit disposer le contrôleur de gestion. Elles lui permettent de rassembler les meilleures informations à la source.

Les zones d’intervention du contrôleur de gestion sont nombreuses. Pour cette raison, il doit être organisé, autonome, flexible et capable de prendre des initiatives.

Quel parcours pour devenir contrôleur de gestion ?

Avec un DUT gestion des entreprises et des administrations (GEA) ou un BTS comptabilité et gestion des organisations, vous pouvez occuper le poste d’assistant contrôleur de gestion. Par ailleurs, l’exercice du métier de contrôleur de gestion nécessite un diplôme de niveau Bac +5 dans une école de commerce, dans un institut d’études politiques (IEP) ou dans une école d’ingénieur. Vous pouvez faire un choix entre les diplômes suivants :

  • Master mention comptabilité, contrôle et audit (CCA)
  • Master mention contrôle de gestion et audit organisationnel : système d’information
  • Master en mention management et administration des entreprises
  • Master en sciences du management option finance d’entreprise et contrôle de gestion
  • Magistère en banque, finance et assurance (BFA)
  • Magistère en économie et finances internationales (MAGEFI)
  • Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG)
  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG)
  • Diplôme d’ingénieur ECAM-EPMI
  • Diplôme d’études supérieures en marketing, gestion commerciale et management international
  • Diplôme en management et gestion des entreprises

Pour plus de performance et pour se faire embaucher plus facilement, une première expérience dans le secteur de l’audit ou de la gestion financière est fortement recommandée.

Les salaires

En début de carrière, la rémunération mensuelle d’un contrôleur de gestion oscille entre 2600 € et 3000 €. Disposant de 5 à 15 ans d’expérience, le salaire moyen est compris entre 3750 € et 5400 € par mois. Le niveau d’études, l’expérience professionnelle, la localisation, la taille de l’entreprise et le secteur d’activité sont ensuite pris en compte pour la détermination du montant de la paie. Toutefois, l’ancienneté n’y a pas une grande influence. Ce sont les employeurs qui décident de la rémunération du contrôleur de gestion. Certainement, les contrôleurs de gestion travaillant pour les grandes entreprises sont mieux payés que ceux qui exercent auprès des petites structures.

Les débouchés et opportunités d’emploi

Le contrôleur de gestion peut être recruté au sein d’un groupe international, d’un cabinet d’audit, d’un bureau comptable, etc. Aussi, il peut exercer dans un cabinet d’audit, dans des PME ou dans des grandes entreprises de tout secteur. Expérimenté dans le secteur domaine de la finance, le professionnel peut occuper un poste à haute responsabilité en devenant contrôleur de gestion groupe, directeur administratif et financier, directeur du contrôle de gestion ou directeur d’audit interne d’une société. Il peut également évoluer vers une profession dans la direction en rapport avec l’audit et la finance ou se tourner sur les métiers de l’entreprise tels que les ressources humaines, les achats, etc. De plus, il peut évoluer à l’international en obtenant un poste auprès d’une entreprise ayant des activités à l’étranger.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne