Devenir archiviste

Collecter, classer, conserver et restaurer toutes sortes de documents originaux, telles sont les missions de l’archiviste. Il a pour but de rendre ces différentes archives accessibles au public. Ce métier peut s’exercer dans plusieurs structures publiques ou privées : bibliothèques, médiathèques, archives régionales, entreprises…

Si vous êtes passionné par l’histoire ancienne, et que le métier d’archiviste vous intéresse, découvrez plus en détail la profession et la formation nécessaire pour y accéder.

archiviste

Présentation du métier d’archiviste

L’archiviste est chargé de s’occuper de documents dits archives. Sa mission consiste à les recueillir, les classer, les conserver et les restaurer si nécessaire, afin que le public puisse facilement les consulter.

Le travail de l’archiviste concerne tous types de documents, qu’ils soient anciens ou récents. Cela peut être de vieux manuscrits médiévaux, d’un acte notarié attestant l’achat d’une propriété ou encore d’un enregistrement audiovisuel d’une émission de télévision ou de radio. Dans tous les cas, ce sont des documents originaux destinés à être conservés, pour une raison inconnue.

Ce professionnel commence par collecter les archives, puis les trie. Il détermine les documents à conserver et ceux qu’il faudra détruire. Il répertorie ensuite les archives suivant des méthodes de classification et de recherches efficaces et qui facilitent les utilisateurs.

À noter que, de nos jours, l’archiviste utilise des répertoires numériques et des bases de données informatiques. Ces supports lui permettent de gagner à la fois beaucoup de temps et d’espace de stockage. Une fois les archives en place, il doit communiquer leur existence auprès du public et des chercheurs.

L’archiviste travaille la plupart du temps dans la fonction publique, notamment au sein des collectivités territoriales (archives régionales, départementales, municipales…). Il peut également exercer au sein des entreprises privées, qui sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à se soucier de la conservation de leurs archives.

Les principales missions 

Les missions de l’archiviste sont très variées :

  • Il collecte les archives plus ou moins anciennes ;
  • Il trie et identifie les documents originaux qui nécessitent d’être restaurés ;
  • Il les conserve et met en place des méthodes de recherche afin que les utilisateurs puissent facilement les retrouver lorsqu’ils souhaitent les consulter ;
  • Il veille à la protection des documents archivés contre les éventuelles détériorations et tout acte de malveillance ;
  • Avec les progrès technologiques, il convertit les documents sous une version numérique afin de gagner du temps et de la place ;
  • Il communique la disponibilité des documents à travers des publications d’informations ;
  • Il accueille les visiteurs, répond à leurs besoins et assure consultation matérielle et intellectuelle des archives ;
  • L’archiviste a aussi une mission éducative : il participe à des expositions, à des conférences, ainsi qu’à la mise en valeur des documents rares et précieux susceptibles d’intéresser le public.

Les qualités et compétences nécessaires

Certaines compétences et qualités humaines sont indispensables à la profession d’archiviste. Tout d’abord, il faut être parfaitement organisé. Le triage et le classement des documents archives nécessitent beaucoup de temps. Il doit aussi être soigneux et méticuleux afin de manipuler les documents qui sont parfois très vieux et fragiles. Il doit veiller à ce qu’ils ne se détériorent pas lors de la conservation et des différentes manipulations. L’altruisme est aussi une qualité importante pour ce gardien de la mémoire et du passé. Il doit aimer transmettre l’information au plus grand nombre et disposer d’un très bon relationnel. 

Côté compétences, l’archiviste doit posséder de solides connaissances en droit et en Histoire, ainsi qu’une excellente culture générale. La maîtrise de l’outil informatique lui sera exigée si des logiciels bureautiques et des systèmes de gestion de bases de données numériques sont mis en place dans la structure où il travaille. Par ailleurs, il doit réaliser une veille technologique afin d’être au courant des dernières techniques, outils et méthodes de gestion documentaire.

Pour finir, une bonne condition physique est aussi recommandée pour ce métier. En effet, certains archivistes peuvent porter au quotidien des charges lourdes, comme des cartons d’archives.

Quel parcours pour devenir archiviste ?

Le diplôme requis pour accéder au métier d’archiviste diffère selon le secteur dans lequel vous souhaitez exercer. 

Pour travailler dans le privé, un Bac +2 ou Bac +3 dans le domaine de l’information et la communication, en patrimoine, en lettres ou encore en sciences humaines suffit.

En revanche, pour intégrer la fonction publique, vous devez être titulaire d’un niveau Bac +5 et passer le concours public. Parmi les formations adaptées, vous pouvez préparer :

  • Un Master Pro en Sciences humaines, mention Archives ;
  • Un diplôme d’Archiviste-paléographe à l’École nationale des chartes ;
  • Un diplôme de Conservateur du patrimoine auprès de l’Institut national du patrimoine ;
  • Un diplôme de Gestion des patrimoines audiovisuels.

Les salaires 

Le salaire d’un archiviste dépend de différents critères, comme le secteur privé ou public, la taille de la structure qui l’emploie, ses responsabilités exercées et ses expériences professionnelles. 

Dans la fonction publique, un débutant peut toucher une rémunération égale ou supérieure au SMIC. Celle-ci peut monter progressivement au fil des années et peut atteindre environ 2 300 € bruts par mois.

Dans le privé, le revenu d’un archiviste est généralement plus élevé. Un profil débutant peut toucher entre 2600 et 3400 € bruts par mois.

Les débouchés et opportunités d’emploi

Bien que l’archiviste peut travailler aussi bien dans le privé que le public, d’après les statistiques, c’est dans le public qu’il se concentre le plus. Plusieurs structures publiques peuvent en effet l’embaucher, telles que les bibliothèques, les médiathèques, les archives régionales, départementales et municipales. Les entreprises privées sont également de plus en plus nombreuses à créer un service d’archives et à solliciter le savoir-faire d’un archiviste pour prendre soin de leurs « mémoires » matérielles ou numériques.

Dans le privé, un archiviste peut, après quelques années, évoluer au poste de Responsable des archives de son entreprise. Il dirige ainsi une équipe d’archivistes et met en place les méthodes d’archivage.

Dans le public, il peut devenir conservateur ou encore bibliothécaire, selon ses préférences.

 

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne