Travailler en maison de retraite / EHPAD

Souvent, pas mal de jeunes veulent des postes en maison de retraite et en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Cet engouement peut se traduire par l’accroissement du taux du chômage chez les jeunes diplômés, et l’insuffisance de fonds de départ pour un métier d’avenir chez cette même cible. Cependant, bien que la plupart s’y trouvent un emploi par dépit, d’autres s’engagent dans cette voie par passion. Pour l’un comme l’autre, focus sur ce métier en pleine expansion.

 

Travailler en EHPAD

Les avantages à travailler dans une maison de retraite ou un EHPAD

Opter pour un métier dans un EHPAD présente des avantages nonnégligeables autant sur le côté financier que sur le plan horaire. En œuvrant dans ce secteur, un individu peut bénéficier de 32 jours de vacances. Pour entrer plus dans les détails, le temps de travail dans les foyers de vie est flexible, et se négocie en fonction du statut (cadre ou non-cadre). Le type de contrat, ainsi que le poste occupé entrent également en considération dans l’établissement du planning d’un salarié. Actuellement, les droits de ces derniers par rapport à la durée légale du travail sont nettement améliorés depuis que certaines entreprises ont choisi d’annualiser le temps de travail, ont proposé par la suite des jours de récupérations (RTT).

Dans le secteur de la retraite, les 32 jours mentionnés ci-haut sont répartis comme suit :

  • Nombre de jours de congé payé : 26 
  • Nombre de jours de RTT par an : 6
  • Nombre de jours d’ancienneté par an : 2
  • Nombre de jours de fractionnement : 0

En ce qui concerne les jours de fractionnement, on peut l’expliquer comme suit. D’après le Code du travail mis en vigueur, un salarié doit prendre son congé principal entre le 1er mai et le 31 octobre (sur 24jours ouvrables maximums). En d’autres termes, il lui est accordé de prendre 24 jours ouvrables ou 20 jours ouvrés de congé d’affilée pendant cette période. Le congé doit être continu tant qu’il ne dépasse pas 12 jours ouvrables. Dans le cas où le congé principal n’est pas pris dans sa totalité, l’intéressé peut obtenir des jours de congé supplémentaires nommés jours de fractionnement. Pour un travail dans les Personnes âgées, ce régime n’est pas pris en compte.

Les différents types de métiers 

Avant toute chose, une maison de retraite (EHPAD) est toute une équipe pluridisciplinaire qui s’est engagée dans l’accompagnement, le soin, le divertissement des résidents, l’assurance de la bonne tenue de l’établissement, et dans le bien-être de chacun. Et ce, quotidiennement. Trouver un emploi en EHPAD est commun lorsqu’il s’agit de poste basique comme chef cuisinier ou femme de chambre. Cependant, d’autres métiers beaucoup plus spécifiques sont à pourvoir dans ces foyers. Tous les postes peuvent bien être occupés par les deux sexes.

Les offres d’emploi en EHPAD concernent le plus souvent les professions suivantes :

  • Le médecin coordonnateur
  • L’infirmier coordonnateur
  • L’aide-soignant
  • Le psychologue
  • L’ergothérapeute
  • Le psychomotricien
  • La kinésithérapeute
  • L’orthophoniste
  • L’animateur

Si vous souhaitez découvrir où postuler pour un travail en EHPAD, nous vous conseillons d’entamer une prospection sur internet, notamment sur les sites spécialisés en maison de retraite. Le mieux étant de se renseigner directement auprès d’un centre, si toutefois il y en a un sur votre itinéraire.

Les qualités nécessaires pour un poste en maison de retraite ou EHPAD

Bien qu’il est important d’être doté des qualifications indispensables pour dénicher un poste en EHPAD, les qualités humaines spécifiques sont également requises pour avoir toutes les chances de son côté le jour du recrutement. Parmi elles, les recruteurs sont à la recherche d’un individu ayant :

  • Le sens du contact 
  • La prise de recul
  • La volonté 
  • La créativité
  • Le sens de l’écoute
  • L’expérience

Aucun ne doit manquer puisque de toute évidence, la nouvelle recrue aura à évoluer aux côtés de personnes âgées. Ces dernières sont souvent maladroites, lentes, et bavardes sur leurs histoires. Dans cette optique, le salarié doit s’armer de patience, de courage et de bonne foi. Ainsi, le travail en EHPAD n’est pas de tout repos.

Quelle formation pour travailler dans une maison de retraite

Pour les postes clés dans le domaine médico-social, des formations et qualifications précises sont exigées. Afin de vous guider sur votre parcours, nous avons recensé les différents niveaux de qualifications nécessaires pour décrocher un job au sein d’un EHPAD :

  • Médecin en gériatrie : Doctorat en médecine + DESC de gériatrie
  • Médecin coordonnateur : Doctorat en médecine + DESC de gériatrie + Aptitude en gérontologie + diplôme universitaire en ce poste
  • Infirmier : diplôme d’État d’infirmier
  • Aide-soignant : Diplôme professionnel d’aide-soignant (aussi accessible sans diplôme)
  • Diététicien : BTS en diététique ou DUT de génie biologique
  • Ergothérapeute : Diplôme d’État d’ergothérapeute
  • Psychomotricien : Diplôme d’État en psychométrie

Les salaires envisageables

Comme pour tous les domaines, le salaire en EHPAD dépend du poste occupé, de l’horaire de travail effectué, et de l’apport que peut donner un individu pour le foyer de vie. Pour un petit avant-goût, un Animateur dans une maison de retraite peut percer jusqu’à 1600 euros par mois. Celui d’un infirmier coordinateur peut aller jusqu’à 2800 euros par mois. Pour les postes-cadres, un psychologue peut gagner jusqu’à 32 400 euros par an. Il faut toutefois souligner que des primes et compléments de salaire sont à croiser avec les grilles de salaires en vigueur.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne