Travailler avec les handicapés

Plusieurs métiers vous sont accessibles pour travailler avec les personnes handicapées. Ces métiers vous permettent de les aider, accompagner, valoriser, former, soutenir ou soigner. Ils sont accessibles à des personnes de tous niveaux de formation, du niveau CAP au niveau bac +10.

Travailler avec les handicapés

Pourquoi travailler avec les handicapés

Travailler avec les personnes en situation de handicap nécessite des compétences spécifiques. Bien que ce point soit essentiel, il est également important de révéler les capacités restantes. Notamment, savoir soutenir tout en valorisant ou encore aider sans infantiliser, etc.

Si vous envisagez de travailler avec les handicapés, vous serez également des appuis au quotidien. Que ce soit en institut ou à domicile, des soutiens sont essentiels dans la vie de tous les jours de ces personnes. Vous aurez la charge d’effectuer leur toilette, leur ménage, leur alimentation, leur déplacement et bien d’autres encore. En somme, vous apportez votre aide pour compenser les déficiences motrices ou mentales de ces personnes. Vous serez également amené à encourager, soutenir, communiquer, éveiller, etc.

Travailler avec les handicapés peut aussi signifier être acteur de l’intégration. Une bonne intégration commence par l’éducation dès l’enfance. Si vous choisissez cette voie, vous serez amené à éduquer et former les enfants avec des déficiences physiques ou psychiques. Aussi, vous pouvez également accompagner les enfants dans des écoles ordinaires puis à l’université. Vos tâches principales seront alors aidées aux déplacements, à la manipulation du matériel, facilitation et stimulation de la communication.

Travailler avec les personnes en situation de handicap peut aussi vouloir dire être acteur de leur insertion professionnelle. Vous serez alors en charge de leur trouver un travail parmi des employeurs potentiels.

Les différents types de métiers

Les métiers au service du handicap regroupent plus de 270 000 professionnels. Ils sont présents dans la branche médico-sociale, les entreprises et organismes publics et privés. En somme, près de 40 métiers sont réunis autour de 4 pôles :

  • Métiers d’accompagnement et de soins destinés à accompagner les personnes malades ou en perte d’autonomie comme les orthophonistes, aide médico-psychologique, etc.
  • Métiers d’enseignement et pédagogie comme les enseignants spécialisés, etc.
  • Métiers d’aide à l’insertion sociale et professionnelle, notamment les chargés de mission handicap, éducateurs spécialisés, etc.
  • Métiers contribuant à l’accessibilité : ergonome, interprète en langue des signes française, orthophoniste, moniteur de chien d’aveugle, etc.

Les qualités nécessaires

Si vous souhaitez travailler avec les handicapés, plusieurs qualités sont nécessaires. Notamment être dévoué, patient et pédagogue tout en étant animé par l’envie d’aider autrui. Vous devez également être doté d’un fort sens de l’empathie et d’une sincère volonté de rendre service.

Quelle formation pour travailler avec les handicapés

Afin de travailler avec les personnes en situation de handicap, il vous est possible d’effectuer des formations diplômantes.

  • le diplôme d’accompagnant éducatif et social : DEAES

Les métiers accessibles avec ce diplôme sont : accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH), aide médico-psychologique (AMP), auxiliaire de vie sociale et auxiliaire de vie scolaire. Il s’agit d’un diplôme de niveau 3 et se prépare sur une durée de 9 à 24 mois. Aucun diplôme n’est requis pour la préparation d’un DEAES, mais l’entrée en formation est accessible sur concours d’entrée.

  • Le diplôme d’état d’aide-soignant : DEAS

Il s’agit d’un diplôme se préparant après une formation de 10 mois dans une école payante. L’admission se fait sur concours sans condition de diplôme toutefois, il faut au moins avoir 17 ans. 

  • Le diplôme d’état d’éducateur spécialisé : DEES

Reconnu bac+3, il s’agit d’un diplôme accessible après un baccalauréat. Il en est de même d’un diplôme, certificat ou titre homologué inscrit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles) au moins de niveaux équivalents. L’admission se fait sur dossier et entretien via Parcoursup. La formation au DEES dure 3 ans et est également accessible par la voie de la formation professionnelle continue des adultes ou par la VAE (validation des acquis de l’expérience).

  • Diplôme d’état de technicien de l’intervention sociale et familiale : DETISF

Il s’agit d’un diplôme reconnu de niveau bac accessible sur concours sans condition de diplôme, mais il faut être âgé d’au moins 18 ans. La durée de la formation est de 18 à 24 mois en formation initiale, formation continue, en alternance ou par la VAE. Les métiers accessibles avec ce diplôme sont : techniciens de l’intervention sociale et familiale et aide à domicile.

  • Diplôme d’état de moniteur-éducateur : DEME

Reconnu niveau bac, ce diplôme est accessible sur concours sans condition de diplôme. La durée de formation dure 2 ans et est acquise par la validation de 4 domaines de compétences. Notamment la présentation et soutenance d’une note de réflexion et évaluation de stage et entretien avec le jury sur le parcours de formation pratique. Il en est de même d’un entretien à partir d’un dossier thématique conçu par le candidat et évaluation de stage. Et enfin une épreuve écrite sur la dynamique institutionnelle et dévaluation d’un écrit sur le repérage du cadre institutionnel et positionnement professionnel.

Les salaires envisageables

Les salaires des personnels travaillant avec des handicapés dépendent de leurs métiers. Notamment, un accompagnateur d’élève handicapé peut percevoir un SMIC au début de sa carrière et 1 700 € en fin de carrière. Une aide médico-psychologique débutant touche un SMIC et en fin de carrière, il perçoit 1 900 € bruts mensuels. Un éducateur spécialisé touche entre le SMIC et 2 400 € par mois.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne