Travailler en crèche

Il existe de nombreux métiers dans le domaine de l’éducation, la santé, les loisirs surtout pour les enfants de bas âge. L’un de ces métiers c’est le travail en crèche, c’est-à-dire dans un établissement de garde de jeune enfant. Il existe une multitude de métier au sein de cet établissement et en général, le travail ce fait au contact des enfants, que ce soit l’encadrement, la surveillance, l’hygiène, l’alimentation ou le soin médical.

Travailler en crèche

Pourquoi travailler dans une crèche ?

Les métiers liés au secteur de la petite enfance possèdent un atout primordial : l’enfant. Ces êtres remplis de tendresse vous réapprennent ce qu’est l’innocence. Travailler avec eux vous donne l’opportunité de créer une relation privilégiée. Vous n’êtes pas seulement un professionnel, vous devenez une seconde maman. Vous les suivez de manière quotidienne dans leur évolution et leur apprentissage.

C’est un travail à qualité humaine où l’attachement, l’aide et la bienveillance se présentent chaque jour. C’est aussi un travail d’équipe où il est possible de collaborer avec des personnes aux métiers pluridisciplinaires, avec des regards et des compétences complémentaires. Toutefois, il ne faut pas oublier que le devoir d’un professionnel qui travaille en crèche est avant tout d’assurer la sécurité de l’enfant et son bien-être.

Les différents types de métiers dans une crèche

Il y a ce qu’on appelle l’agent de crèche, aussi nommé l’auxiliaire de crèche qui est le premier en contact avec les enfants en crèche. Il a pour mission d’organiser les activités des enfants au quotidien et est obligé de porter une attention particulière à leur bien-être. L’agent de crèche doit être une personne polyvalente parce qu’elle a des tâches très variées comme : la distribution des repas, la surveillance des enfants, l’organisation des siestes, le changement des couches, etc.

Pour mieux assurer l’éveil et l’épanouissement des enfants de moins de 7 ans, il y a l’éducateur ou éducatrice de jeunes enfants. Cette personne doit avoir un esprit imaginatif car elle utilise tous les jouets à sa disposition pour stimuler les enfants via de nombreuses activités ludiques comme : comptines, dessins, peluches, livres, poupées, etc. L’une des tâches primordiales de l’éducateur de jeunes enfants est également de savoir déceler d’éventuels problèmes chez le nourrisson, qu’ils soient médicaux ou comportementaux.

L’un des métiers important au sein d’une crèche c’est l’auxiliaire puéricultrice car cette personne a pour rôle de prendre en charge les activités, l’hygiène et l’alimentation des nourrissons. C’est en général un métier équivalent à l’aide soignant car elle s’occupe d’enfants bien portants, valides, malades ou handicapés. En effet, cette dernière doit aussi accueillir, informer et conseiller les parents, afin que leurs enfants parviennent sereinement à l’autonomie. Au dessus de l’auxiliaire  puéricultrice, il y a la puéricultrice qui est une infirmière diplômée d’État spécialisée dans les soins aux enfants de bas âge.

Une crèche a aussi besoin d’une infirmière et d’une ou d’un cuisiner pour mieux fonctionner. L’infirmière a pour rôle d’offrir aux enfants les soins dont ils ont besoin afin de les garder en parfaite santé et pour mieux assurer son bien-être. Les cuisiniers ont pour rôle de d’assurer une bonne alimentation durant les premières années de la vie des nourrissons. Les cuisiniers sont appelés pour préparer les repas et fournir une alimentation saine et équilibrée aux enfants de la structure. 

Les qualités nécessaires pour travailler dans une crèche

Travailler en crèche sous-entend de posséder des qualités importantes pour s’épanouir au sein de l’établissement et surtout pour mieux assurer une meilleure conditions pour les jeunes enfants. Il faut être relationnel afin de mieux comprendre les besoins des enfants ainsi ceux des parents. Savoir communiquer est un atout majeur pour un meilleur dialogue et pour une relation stable. 

Il faut aussi avoir de l’empathie et une écoute pour effectuer un travail en crèche. L’empathie est nécessaire car il faut se mettre à la place de l’autre pour mieux comprendre les attentes de chacun et d’y répondre au mieux. L’écoute envers l’enfant est primordiale aussi afin de mieux lui répondre, le conseiller et l’orienter. 

Etre patiente et créative sont aussi des qualités nécessaires si vous envisager de travailler en crèche. Il n’est pas toujours facile de travailler avec des enfants, surtout lorsqu’ils ne sont pas les vôtres. Il faut attendre le bon moment afin de temporiser certaines situations. Pour la créativité, cette qualité a pour utilité la motricité de l’enfant car les ateliers font parti du quotidien des professionnels au sein d’un établissement de garde de jeune enfant. 

Quelle formation pour travailler dans une crèche ? 

Plusieurs formations permettent de travailler en crèche. Ces formations sont possibles dès le CAP et jusqu’à Bac +5, voire plus pour les métiers de la santé et de l’encadrement. Parmi les diplômes de niveau IV et de niveau V, c’est-à-dire le niveau CAP ou bac, vous pouvez obtenir: le CAP Petite Enfance, puis passer le concours d’Assistant Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles pour devenir agent de crèche ; ou encore le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture pour devenir auxiliaire puéricultrice.

Parmi les diplômes de niveau II (Bac+3 Petite Enfance), vous pouvez décrocher: le Diplôme National d’Éducateur de Jeunes Enfants, pour devenir, comme son nom l’indique, Éducateur de Jeunes Enfants ; ou encore le Diplôme d’État d’Infirmier, pour devenir infirmier ou infirmière en crèche. En bac+4 Petite Enfance, vous pouvez avoir le diplôme d’État de Puériculture (DEP), pour devenir puéricultrice. 

Les salaires envisageables 

Les salaires des personnels dépendent du niveau d’études. A Bac +3, les infirmiers et les éducateurs de jeunes enfants se rapprochent de 1 300 à 1 500 € net en début de carrière, pour atteindre les 2 000 € net en fin de carrière. Le plus mieux payé pour un emploi en crèche c’est le poste d’infirmière puéricultrice et de directrice de crèche, qui peuvent atteindre les 3 000 € en fin de carrière. D’une manière générale et comme dans tous les secteurs, plus le poste occupé demande un diplôme important et implique de lourdes responsabilités et plus le salaire sera élevé.

Envie de changer de métier ?

Reprenez en main votre projet professionnel avec un bilan de compétences 100% en ligne