Chaque entreprise possède des talents qui respirent la performance et qui fixent la norme par rapport à laquelle tous les autres sont mesurés. Malheureusement, un tiers d’entre eux sont aujourd’hui désengagés et en perte de sens au travail.

Habituellement, ces talents sur le point de partir sont difficiles à détecter. Nous appelons ce phénomène “brown-out”. Pour un certain nombre de raisons, les plus performants et les leaders perdent progressivement tout intérêt et tout lien avec leur carrière.

Cependant, contrairement aux travailleurs ordinaires, les talents ne commencent pas à se relâcher lorsqu’elles envisagent de démissionner – en fait, ils travaillent souvent très dur avant de partir. Par conséquent, les talents désengagées vivent dans un “état permanent de surcharge silencieuse”.

Brown out - symptômes et causes

Quelles peuvent être les causes du brown-out ?

Nous avons énuméré quelques-unes des principales raisons de ce manque de ce perte de sens au travail. Utilisez-les pour éviter de futurs brown-out ; posez plutôt ces questions critiques lors de l’enquête de départ, une fois que les talents ont déjà fait leurs valises.

Le manque de défi

Les talents ne recherchent pas une simple carrière de type “entrée/sortie”. Ils veulent des emplois qui mettent à l’épreuve leurs capacités et leur expérience, quelque chose qu’ils peuvent mordre à pleines dents. Si un producteur de haut niveau est à la recherche de l’échappatoire la plus proche, vous avez peut-être eu du mal à adapter ses compétences à des projets appropriés.

L’épuisement (burn-out)

Lorsqu’un employé est attentif et efficace, les manager ont souvent l’impression qu’ils doivent lui déléguer davantage (et de plus en plus) de tâches. Bien que l’employé puisse être capable de gérer la charge de travail supplémentaire, continuer à faire la même chose peut entraîner un épuisement professionnel voir à un burn-out. Votre employée pourra rester tard pour vous aider en cas de besoin, mais si elle doit faire des heures supplémentaires du lundi au vendredi, elle pourrait chercher du travail ailleurs.

Le manque de vision de la part de l’entreprise

Votre entreprise peut avoir un mandat et des objectifs annuels, mais où se dirige réellement votre service ou votre entreprise ? Les travailleurs talentueux ont une abondance de créativité et d’excitation qu’ils tentent de canaliser, mais sans une direction claire, ils sont destinés à s’éteindre.

Le manque d’opportunités d’évolution

Le propre des talents est d’être constamment à l’affût des possibilités d’évoluer dans leur métier et au sein de l’entreprise. Si le développement professionnel peut provenir de nouveaux projets, elle peut (et doit) également provenir de formations, du mentorat et de possibilités de promotion. Même si votre organisation offre de tels possibilités, ils n’ont peut-être pas été clairement communiqués formellement.

De mauvaises relations avec les collègues

La force d’une organisation est déterminée par sa relation la plus faible. Et si vous tolérez des relations médiocres, vous allez devoir vous séparer de certains de vos meilleurs employés. Les talents ne souhaitent pas être alourdies par des collègues gênants ; ils comprennent que cela les empêcherait de réaliser leurs objectifs personnels et professionnels. Une organisation dysfonctionnelle ne les aidera guère à briller et, franchement, constituera un gaspillage de leurs ressources. Ils veulent passer à l’agence suivante le plus rapidement possible sans laisser de tache sur leur CV.

Une trop forte autorité de la part de la hiérarchie

Ces travailleurs ne sont pas devenus les meilleurs par la coercition de la direction ; ils ont des aspirations personnelles et le courage et le désir interne de les poursuivre. La micro-gestion de ces travailleurs apparaît comme une insulte à leur intellect et à leur motivation. Ils ont fait un excellent travail en vivant leur vie jusqu’à présent ; ils ne veulent pas que vous en assumiez un aspect maintenant.