Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Travailler peut nuire gravement à votre santé O commentaire

41u9jryoesl_bo2204203200_pisitb-sticker-arrow-clicktopright35-76_aa240_sh20_ou08_Les savoirs scientifiques et médicaux permettent aujourd’hui d’identifier de très nombreux facteurs d’altération de la santé par le travail. Pourtant, on constate la généralisation de la mise en danger délibérée d’autrui dans les choix d’organisation du travail, ainsi que dans les politiques publiques les rendant légitimes. Comment expliquer cette contradiction ? Par la pression des décideurs chargés d’abaisser constamment les coûts par la sous-traitance du travail et de ses risques. En bout de cascade, la figure de l’intérimaire et de tous les travailleurs invisibles témoigne d’un retour à l’insécurité et à l’indignité, formes modernes de servitude. A partir de nombreux témoignages recueillis dans divers secteurs de l’industrie et des services, et de l’exemple phare de l’amiante, ce livre met en lumière angle mort de la santé publique : les atteintes à la vie, à la santé et à la dignité des travailleurs. Se situant en référence au code de procédure pénale, l’auteure montre comment l’impunité des responsables est totale, qu’il s’agisse de l’homicide, du délit de mise en danger d’autrui, des atteintes à la dignité ou de la non-assistance à personne en danger. Elle montre aussi les dérives d’une recherche sous influence. Un livre salutaire, qui appelle à la vigilance citoyenne et à la résistance individuelle et collective (Présentation de l’éditeur).

L’auteur
Annie Thébaud-Mony est sociologue, directrice de recherches à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), et dirige le Groupement d’intérêt scientifique sur les cancers professionnels (GISCOP 9) à l’université Paris-XIII. Elle est par ailleurs porte-parole de Ban Asbestos, réseau d’associations qui luttent au niveau international contre l’utilisation de l’amiante. Ce livre a été couronné en 2008 par le prix de l’Association des journalistes médicaux de la presse grand public (AJMED).

Be Sociable, Share!

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.