Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Suicides à France Télécom : hypocrisie sur toute la ligne 1 commentaire

basta21 suicides ont endeuillé France Télécom depuis 2008. Plusieurs de ces drames sont clairement liés aux conditions de travail. La direction vient d’annoncer une série de mesures censées améliorer « la prévention des risques psychosociaux ». Depuis plusieurs années, médecins du travail et experts sur la santé au travail alertent pourtant l’entreprise sur le mal-être généralisé qui s’y développe depuis sa privatisation progressive. La direction a préféré délibérément les ignorer quand elle n’a pas tenté d’étouffer ces alertes.

Lire la suite sur Basta mag. Par Ivan du Roy (1er septembre 2009)

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité | Au bureau | Entreprises | France Télécom | Stress, santé

le 14/09/2009, par Elsa Fayner

1 commentaire

  • Emile dit :

    Nous assistons à la déification des ordinateurs. L’ordinateur tout puissant avec ses chiffres incontestables. En ce qui concerne les objectifs, lorsqu’ils ne sont pas atteints, les arguments du chef hiérarchique sont les suivants: d’autres y arrivent pourquoi pas vous, de toutes les équipes nous sommes la plus mauvaise vos résultats y sont pour quelque chose, chiffre à l’appui regardez, quelles sont vos propositions pour rattraper votre retard, vous avez besoin d’un coatch, une double écoute est nécessaire, quel sont vos engagement pour arriver à vos objectifs, quel est votre axe de progression….tout est fait pour culpabiliser l’employé. Car l’employé a toujours quelques chose à se reprocher, l’employé est fourbe et menteur, de plus il est paresseux. A France Telecom, un seul exécutant et dix personnes pour contrôler son travail. Voilà la réalité aujourd’hui…

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.