Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Soleil Capitaliste, entretiens au coeur des multinationales O commentaire

soleilcapitalisteUne nuit blanche de lectures-débats sera organisée dimanche 31 mai au théâtre de la Tempête – Cartoucherie de Vincennes à partir du livre d’Isabelle Pivert Soleil Capitaliste, entretiens au coeur des multinationales.

Renseignement : Jean-Pierre Dumas 01 43 28 60 97

A lire de Isabelle Pivert : Soleil Capitaliste, entretiens au coeur des multinationales, aux éditions du Sextant (2006):

Charles C., consultant associé : Ceux qui sont pauvres sont de plus en plus pauvres et ceux qui sont riches, de plus en plus riches. C’est en cela que des mécanismes de régulation sont nécessaires. L’optimum économique ne produit pas ipso facto un optimum politique ni social a fortiori. Noël N., cadre informaticien et syndicaliste : La résistance commence par les mots. Direction des Ressources humaines, cela marque que les gens sont une ressource. Non ! Les gens ne sont pas une ressource, mais du personnel. On ne traite pas un homme ou une femme comme du blé ou de la coke. Six cadres dirigeants de multinationales et un syndicaliste évoquent pour la première fois à travers leur parcours professionnel l’évolution du capitalisme depuis vingt ans. De leurs propres mots ; surgissent les contours d’une réalité humaine brutale, qui permet au lecteur non initié de mieux comprendre un système de production de richesse dominé par la Bourse. Replaçant la multinationale dans un contexte historique et politique, l’auteur, en seconde partie de livre, nous offre une grille de lecture prospective, et appelle à la renaissance de la politique, seul contre-pouvoir d’un capitalisme en passe de devenir totalitaire (Présentation de l’éditeur).

Plan social, entretiens avec des licencieurs » aux éditions du Sextant.

Deux entretiens avec deux « directeurs de ressources humaines » dont le métier a été de licencier, l’un depuis dix ans, l’autre depuis vingt ans. L’un est juriste, l’autre financier, ancien DG. L’un a licencié 450 personnes en France et en Espagne, l’autre 3000 en Europe. Comment ont-ils commencé à licencier ? Comment l’ont-ils vécu ? Pourquoi ont-ils continué ? Comment justifient-ils le licenciement de centaines d’employés ? Comprennent-ils la souffrance des licenciés ? Que pensent-ils du chômage ?
Sans prétendre à une quelconque représentativité, et sans complaisance, ces deux entretiens donnent la parole à des licencieurs : chacun pourra comprendre, y compris dans les refus plus ou moins déguisés de répondre, y compris dans la négation de la souffrance, des mécanismes psychologiques banals, comme la peur d’être hors du système, ou la volonté d’être du côté des gagnants peu importe le prix, trais aussi la fusion avec le discours d’un capitalisme avide dont les dirigeants vont parfois jusqu’au bout de la logique du profit : en poussant massivement des employés à la faute pour les éliminer de l’entreprise à moindre coût.
L’un des entretiens dévoile un coup de théâtre qui fait basculer le discours du licencieur.

L’auteure
Diplômée d’HEC, Isabelle Pivert a conseillé des multinationales. Elle a publié en 2004 Plan social, entretiens avec des licencieurs aux éditions du Sextant.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture | Néo-management

le 30/05/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.