Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Recenser les salariés « arabes, noirs ou autres »? 1 commentaire

manuel

Photos AJIS

Hier, Yazid Sabeg, commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances, a défendu son projet de « mesure de la diversité » lors d’une table-ronde organisée par l’AJIS. Face à lui, et en désaccord, deux DRH particulièrement sensibles à la question.

Intéressante confrontation, le 4 juin, entre Yazid Sabeg, commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances, et deux DRH de grandes entreprises. Lors d’une table ronde organisée par l’AJIS (Association des journalistes de l’information sociale), l’initiateur de la Charte de la diversité était appelé à parler de la « mesure de la diversité » avec Erik Leleu, DRH du groupe Vinci, et Dominique Pagant, DRH de CNP Assurances.

Sur la mise en place de statistiques ethno raciales dans les entreprises, sujet qu’il défend depuis longtemps, Yazid Sabeg n’a pas bougé d’un iota : il défend l’instauration d’un « cadre normatif » permettant de mesurer la proportion de salariés « arabes, noirs ou autres » afin de pouvoir évaluer ce qu’ils représentent au sein des collectifs de travail. Cela se ferait sous la forme d’enquêtes déclaratives et pourrait être généralisé à l’ensemble des entreprises qui ont obligation de publier un bilan social.Des annonces devraient être faites par Nicolas Sarkozy avant fin juin, selon Yazid Sabeg.

Or, que ressort-il des réactions des deux DRH présents, plutôt au fait de ces questions puisque leurs entreprises respectives ont obtenu le Label Diversité en 2009 ? Une opposition pure et simple, une fin de non recevoir. « Nous n’en avons pas besoin », affirme l’un, « Je n’en vois pas l’utilité », répond l’autre. Chacun argue également de la complexité de la mise en œuvre d’une telle enquête et des tensions que cela ferait émerger au sein de leurs sociétés.

Loin du débat théorique ou philosophique, Yazid Sabeg est une nouvelle fois en face d’opposants à son projet, lui qui en affirme la nécessité absolue pour les entreprises françaises. Pas sûr, dans ces conditions, qu’il puisse un jour l’imposer.

Un article de Manuel Jardinaud.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité

le 5/06/2009, par Elsa Fayner

1 commentaire

  • Sylvain dit :

    41.251.26.17
    Envoyé le 07/06/2009 à 21 h 41 min

    CNP Assurances, présent sur le seul territoire Français à ma connaissance).
    VINCI, présent à l’international (Afrique, Amériques, Asie, Europe).
    L’apport significatif cet article aurait été de comprendre pourquoi 2 groupes aux dimensions et fonctionnements différents sont opposés à cette idée de cadre normatif de mesure de la diversité.

    En dehors de la difficulté de collecter et d’analyser ces infos et de se positionner en inquisiteurs-délateurs-intrusifs-sectaires-facistes, je vois mal l’intérêt pour les salariés ou même les actionnaires de connaître ces données sur l’entreprise. Et je ne parle même pas des sommes investies dans la réfléxion, la réalisation et le suivi d’un tel indicateur.

    Par ailleurs, on peut s’interroger sur l’intérêt de mettre en place un indicateur de ce type. Le gouvernement prévoit il des sanctions suite à des constats de non diversité ? Y a t il une idée de taxe pour l’égalité et la diversité qui se profile ?

    Au fait, le gouvernement tiendra t il des statistiques fiables et actualisées sur le personnel des services de l’Etat ? J’attends de voir…

    Et franchement, comment sera identifié un “Arabe” ?
    Par sa couleur de peau ? par son nom ? par sa religion ou son athéisme ? par sa nationalité ? faudra t il le différencier d’un autre salarié aux origines berbères ce qui pour nous n’a aucune différence (berbères et arabes : les 2 peuples sont présents au Maghreb ). Je dirais très volontiers de vive voix à Yazid Sabeg que c’est vraiment le premier des cons pour ne pas comprendre ça. Encore un gros nul aux ordres de Sarko payé pour rien.

    Non, vraiment, je pense une fois encore que le gouvernement aux ordres de Sarko fait passer un truc aux accents populistes mais que tout ça n’est que du flan ou qu’une entourloupe.

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.