Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Quel travail demain pour une autre forme de richesse ? O commentaire

Table-ronde, le mardi 2 février, de 17h30 à 19h30

Après 40 ans durant lesquels le chômage aura été au centre des politiques publiques,  la valeur travail sera-t-elle toujours aussi structurante de nos modes de vie en 2020 ?
À partir du moment où la satisfaction des besoins essentiels sera assurée pour tous,  notamment grâce à un revenu d’existence universel, et que le bonheur ne se mesurera plus à l’aune de la richesse monétaire accumulée, peut-être accepterons-nous de travailler autrement, pour accorder davantage de temps à l’engagement collectif, à la sphère personnelle et à l’éducation tout au long de la vie.
Cette reconfiguration des temps sociaux et ce partage de la richesse produite ne pourra se faire que sur les territoires précurseurs : ceux qui seront à l’échelle adéquate pour relocaliser des emplois, impulser des dynamiques de réseau et de polarisation d’entreprises, et construire des modèles de travail communautaires, coopératifs et d’insertion.

Intervenants :

  • MARC BÉNAÏCHE, président du système productif local Paris Mix. Ce SPL rassemble plus d’une trentaine de structures, notamment Mondomix, travaillant dans le secteur des musiques du monde. Il permet de mutualiser, de développer et d’innover en créant une dynamique de réseau.
  • BERNARD BENATTAR, fondateur de l’Institut européen de philosophie pratique. Cette structure rassemble des philosophes, des sociologues et des psychologues spécialisés dans l’animation, la formation et la médiation dans les organisations publiques et privées, auprès des opérateurs, des cadres ou des dirigeants.
  • JEAN-BAPTISTE DE FOUCAULD, fondateur de Solidarités nouvelles face au chômage. Avec sa centaine de groupes locaux de solidarité et ses 1 200 bénévoles, l’association accompagne plus de 2000 demandeurs d’emploi en permanence et les oriente vers des emplois associatifs temporaires.
  • STÉPHANE VEYER, directeur général de Coopaname. Coopaname réunit près de 400 activités économiques dans une même coopérative ouvrière de production. Ensemble, les coopanamiens construisent une “mutuelle de travail” et réinventent l’entreprise là où celle-ci a disparu.

Quand ? Le mardi 2 février, de 17h30 à 19h30

Où ? Au Petit Palais, à Paris

Qui ? Les Utopiades sont organisées par l’Arene Ile de France

Plus d’information : http://utopiades.areneidf.org/programme/

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité

le 28/01/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.