Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Procès AZF: relaxe au bénéfice du doute O commentaire

ladepecheLe tribunal correctionnel de Toulouse a ordonné jeudi la relaxe au bénéfice du doute des prévenus dans le procès AZF, l’ex-directeur de l’usine Serge Biechlin et Grande Paroisse (filiale de Total), tout en dénonçant des « fautes organisationnelles » au sein de l’usine. Le ministère public avait requis trois ans de prison avec sursis et 45.000 euros d’amende contre M. Biechlin, 225.000 contre Grande Paroisse, estimant qu’ils avaient commis des négligences à l’origine de la catastrophe, qui avait fait 31 morts et des milliers de blessés le 21 septembre 2001.
« Le tribunal prononce la relaxe au bénéfice du doute », a déclaré le président du tribunal Thomas Le Monnyer.
« Le tribunal ne peut envisager de raisonner par défaut, car sur le plan pénal il faut démontrer une faute commise et le lien de causalité certain avec les dommages », a-t-il ajouté.
« La loi ne prévoit pas la présomption », a-t-il encore déclaré.

(…) « Le dommage est patent, les fautes sont toutes en lien avec le croisement de deux produits incompatibles, le DCCNa et le nitrate d’ammonium qui a explosé, mais il manque le dernier maillon, la preuve de la présence de DCCNa dans la benne déversée sur le tas de nitrates une demi-heure avant l’explosion », a détaillé M. Le Monnyer.
« Une franche collaboration de Grande Paroisse et de sa commission d’enquête interne auraient permis l’analyse de la benne et aurait rendu inutile l’intervention d’institutions judiciaires », a-t-il souligné.
« Pour le tribunal, ce qui compte ce n’est pas la vérité mais la preuve de la vérité. On met du Tabasco sur les plaies », a réagi Frédéric Arrou, président d’une association de sinistrés.

Lire la suite sur le blog de La Dépêche du Midi consacré au procès AZF.

Sur AZF

Be Sociable, Share!

Publié dans : Intérim | Total

le 19/11/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.