Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Prévenir les dégâts du travail O commentaire

prevenirAlors que les dispositifs législatifs et juridiques de prévention des risques liés au travail se sont renforcés ces dernières années, on constate, en France, une dégradation des conditions de travail : situations de stress et de mal-être, maladies et accidents professionnels, voire suicides, se multiplient. Pierre Trinquet propose d’analyser ce paradoxe à travers l’approche pluridisciplinaire et globale de l’ergologie. Cette discipline, en se donnant comme objectif de saisir le travail humain dans toute sa complexité, se veut un outil au service de la prévention et de la réduction des risques liés au travail. Pour que le travail retrouve sa fonction émancipatrice essentielle. (présentation de l’éditeur)

L’ouvrage

Tout au long de mes quarante années de vie professionnelle et syndicale, vécues au sein de l’industrie du Bâtiment et des Travaux Publics, j’ai été confronté aux dégâts des risques du travail. De ce fait, c’est presque tout naturellement que ma thèse et mes activités universitaires, tant de recherches, d’études que d’enseignements, se sont centrées sur ce champ. C’est à partir de cette expérience diversifiée, complémentaire et mutuellement enrichissante, que ce livre a été écrit.
Son objectif est surtout d’être opérationnel. En effet, l’ergoprévention est une approche originale et novatrice de la prévention des risques du travail, à partir d’une mise en ouvre de la démarche pluridisciplinaire ergologique. À ce titre, cet ouvrage s’adresse d’abord aux gens d’entreprise : dirigeants, préventeurs et syndicalistes, confrontés à la prévention des risques professionnels. Son langage se veut simple et de nombreux exemples vécus illustrent et rendent compréhensibles les apports théoriques indispensables.

Les universitaires, intervenants et étudiants, intéressés par les sciences du travail, y trouveront les avancées récentes en la matière. Et plus particulièrement pour ce qui concerne la discipline ergologique, qui est tout à la fois : une méthodologie, une démarche novatrice, une réflexion épistémologique, pluridisciplinaire sur l’activité de travail humain. Ils se familiariseront avec ses
concepts fondamentaux : « débats de norme », « normes et renormalisations », « savoirs constitués et savoirs investis », «l’inconfort intellectuel », « les transgressions/renormalisations », « l’usage de soi », « les processus socratiques à double sens » qui s’articulent au sein d’un « dispositif dynamique à trois pôles » et se mettent en ouvre dans « des groupes de rencontre du travail »
afin de mieux connaître et comprendre « la complexité de l’activité de travail » en vue de transformer/améliorer les situations actuelles qui ne donnent satisfaction à personne. Mais surtout, de réaliser des « évaluations des risques » et « un plan d’actions de prévention » conformément aux obligations légales actuelles.

L’auteur:

Pierre Trinquet, sociologue et ergologue, est chargé de recherche et d’enseignement à l’Université de Provence et de la Méditerranée.

Préface du professeur Yves Schwartz, philosophe/ergologue, membre de l’Institut Universitaire de France (1993-2003) et directeur scientifique du département d’ergologie de l’Université de Provence.

Prévenir les dégâts du travail : l’ergoprévention, PUF Collection « Travail humain (le) » Date de parution : 16/09/2009

Site Internet du département d’ergologie

Site Internet de l’Observatoire des Rencontres du Travail (ORT)


Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture | Néo-management | Stress, santé

le 24/09/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.