Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Premier prix littéraire du roman d’entreprise 1 commentaire

Le 7 décembre 2009, le Ministre du Travail Xavier Darcos remettra le premier Prix littéraire du Roman d’Entreprise, organisé par le cabinet Technologia et Place de la Médiation, concepteur du Prix. A cette occasion, un débat sera lancé sur le thème : « L’entreprise, lieu de souffrance ou d’épanouissement ? »
Source de souffrance, la vie en entreprise inspire de plus en plus les romanciers. La plupart décrit le monde du travail comme un univers sans foi ni loi, où le cynisme des relations est roi. Mais le travail reste, fort heureusement, une source d’épanouissement et de réalisation de soi….Pour marquer cette nouvelle veine littéraire et susciter le débat entre écrivains et experts du monde de l’entreprise, Place de la Médiation, axé sur la prévention du harcèlement moral au travail et le cabinet Technologia, spécialisé dans les risques professionnels, lancent la première édition du prix littéraire du roman d’entreprise (communiqué de presse).

Sélection officielle:

  • Jeune professionnel de Guillaume Noyelle
  • Notre part des ténèbres de Gérard Mordillat
  • Les Heures souterraines de Delphine de Vigan
  • Licenciement pour faute de Lilas Pommier
  • Classement Vertical de Patrick Villemin
  • Au bureau de Nicole Malinconi
  • Radiation de Guy Tournaye
  • Circuit de Charly Delwart
  • Confessions d’un banquier pourri de Crésus
  • Morts de peur – La vie de bureau de Théodor Limann
  • Mon entreprise, ma dépression et moi de Régis Berthier
  • Le Nota Bene de JC M.

Pendant ce temps, et dans un autre genre, le Grand Prix du Livre des Dirigeants, dont la 5e édition se déroule le jeudi 10 décembre. Livres sélectionnés pour concourir à l’édition 2009

* Catégorie essai
– Et pour quelques degrés de plus, Christian de Perthuis, Pearson
– Le commencement d’un monde : Vers une modernité métisse, Jean-Claude Guillebaud, Seuil
– Les stratégies absurdes, Maya Beauvallet, Seuil
– La trahison des économistes, Jean-Luc Gréau, Gallimard

* Catégorie Prix du livre d’investigation
– Des secrets si bien gardés, Vincent Nouzille, Fayard
– Dopage et vie quotidienne, Michel Hautefeuille, Petite Bibliothèque Payot

* Catégorie Roman de l’année
– L’accordeur de pianos, Pascal Mercier, Libella-Maren Sell
– Le remplaçant, Agnès Desarthe, L’Olivier
– L’œil de Galilée, JP Luminet, JC Lattès
– L’incendie du Chiado, François Vallero, Viviane Hamy
– La vie en sourdine, David Lodge, Rivages

Pour en savoir plus sur le Grand Prix du Livre des Dirigeants :

L’Expansion Management Review, titre spécialisé de L’Expansion offrant une sélection des meilleurs articles et travaux dans les domaines du management et de la stratégie, et l’ESCP Europe s’associent pour organiser le Prix du Livre des Dirigeants.

Principalement composé de dirigeants d’entreprises, un jury a pour but de récompenser un ouvrage européen paru dans l’année représentant pour les dirigeants une avancée significative, un point de vue original, une aide à la réflexion, propres à être intégrés dans une stratégie de haut niveau. Ce sont donc véritablement des dirigeants qui récompensent des ouvrages pour les dirigeants.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture

le 6/12/2009, par Elsa Fayner

1 commentaire

  • Baillat dit :

    Bonjour,

    J’ai chroniqué le livre « Les heures souterraines » de la lauréate du Prix du roman d’entreprise. Vous pouvez la lire sur le site Placedelanation, les organisateurs de ce Prix. Rubrique évènements risques psychosociaux, dans l’Agenda.

    Cordialement,
    Christophe Baillat

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.