Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Pour mieux comprendre la mort de Philippe Widdershoven, délégué syndical O commentaire

fondationcopernicIl avait 56 ans. Philippe Widdershoven a été retrouvé mort, hier mardi, à 7 h par un groupe de pêcheurs dans l’étang de Morthemer (Valdivienne). Un suicide. Un « accident du travail », a-t-il préféré indiquer dans un mot déposé sur la table du local CGT de l’usine Deshoulières à Chauvigny.

Philippe Widdershoven était le délégué syndical CGT incontournable depuis septembre dernier à la « Poterie » de Chauvigny. La voix critique et revendicative du comité d’entreprise et du CCE. Un homme droit et loyal. Son aisance oratoire et ses informations claires en avaient fait un porte-parole objectif des (mauvaises) nouvelles à une base inquiète. Entrée en 1979 comme chronomètreur à l’usine, il avait gravi les échelons jusqu’à occuper la fonction de directeur informatique du groupe Deshoulières depuis les années 80. Mais sa cause d’Homme, ce juste l’illustrait sous la bannière syndicale depuis le mois d’octobre. Il s’exposait dans la défense usante des 82 ouvriers chauvinois licenciés.

Par Xavier Benoit, La Nouvelle République (25/03/09)

Lire la suite sur le site de la Fondation Copernic.

Lire « Un suicide reconnu maladie professionnelle : vers un précédent ? »

Lire « Suicides au travail: premier état des lieux« 

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité | Culture | Stress, santé

le 29/04/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.