Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Plongée au coeur des Prud’hommes O commentaire

Au coeur des Prud hommesChaque année, 200 000 salariés du privé saisissent les 210 conseils du territoire. Et toutes affaires confondues, le tribunal leur donne raison trois fois sur quatre. 

La journaliste Véronique Brocard, qui a passé deux ans sur les bancs des prud’hommes de Paris, dénonce la pauvreté du tribunal phare du travail: en 2012, les 832 conseillers devaient se partager dix codes du travail, trois bureaux et dix ordinateurs… Sans connexion internet avant octobre 2013…

 

Un quart d’heure chacun

Elle s’étonne aussi de la rapidité avec laquelle l’histoire de toute une vie doit tenir en un quart d’heure pour le plaignant, un quart d’heure pour la défense.

Image de prévisualisation YouTube

« Etre utile »

Véronique Brocard retrace brièvement l’origine de l’instance de justice du travail la plus connue. Le terme « prudhomme » apparait au XIè siècle et signifie « homme de valeur, prudent, de bon conseil », issu de la racine latine prodesse, « être utile ».

Il désigne les artisans et marchands qui tranchaient les conflits entre membre de leur corporation dans les foires et les marchés.

Puis elle nous emmène au coeur de cette juridiction pour nous raconter autant d’histoires d’harcèlements, de faux contrats, de non versement de salaires, de licenciements abusifs… Et à chaque fois, l’issue du procès.

« Au cœur des prud’hommes », de Véronique Brocard, 2014, Stock

Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture

le 27/05/2015, par Rozenn Le Saint

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.