Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

« Mon boulot de merde » O commentaire

lepostAprès plusieurs journées d’hésitations, je vous parle de mon boulot. Parfois, j’ai envie de tout lâcher, du coup, je le fais exceptionnellement aujourd’hui, parce que le sujet est à la mode.

C’est surtout que Florence Aubenas, qui publie un livre sur les 6 mois qu’elle a passée comme précaire, en parle mieux que moi, et a vécu des jobs pire que le mien au niveau des conditions de travail. Moi, je peux me considérer comme un « pistonné » j’ai commencé directement avec un C.D.I. (bon, un C.D.I de 3 heures par jour.) Elle est journaliste et devient travailleuse « précaire » à côté, moi je suis travailleur précaire et je tape quelques articles sur ce site pour le fun.

Bon, j’avais un peu parlé de mon job dans cette chronique sur la grippe A. et celui-là. (J’étais persuadé d’en avoir parlé aussi ailleurs, mais je l’ai pas retrouvé.) D’autres dans les réactions.

Il est 11 : 07. Je suis toujours en robe de chambre. Normalement, je devrais prendre ma douche, m’habiller, et jeter un regard rapide sur le net, pour prendre mon bus à 11 : 30 et arriver au boulot à 12 : 15. Mais au fond, je m’autorise depuis des mois à arriver en retard. Tout le monde se fiche que je sois là ou pas. D’ailleurs le gars qui signe ma fiche, s’en fiche un peu de l’heure d’arrivée (toujours bidon pour faire « pile les 3 heures réglementaires » ou de départ), du moment que je suis pas dans les pattes des gens qui sont sur « le quai ».

Lire la suite sur LePost.fr.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité

le 3/03/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.