Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

« Mes horaires décalées, plus l’alcool, ont coulé mon couple » 1 commentaire

Photo: François-Xavier Seren

Chaque lundi, le photographe François-Xavier Seren publie sur Et voilà le travail un portrait de travailleur, rencontré durant la semaine. Chaque témoin répond à trois questions sur son rapport au travail. François-Xavier Seren mène ce projet documentaire dans le cadre d’un livre, à paraître en 2011

Thierry Swiecki,44 ans, boulanger.

Que représente pour vous le travail ?

Une obligation pour gagner ma vie. On ne peut pas rester sans rien faire.

Avez-vous choisi le travail que vous exercez aujourd’hui ?

Non. Je voulais être cuisinier mais je n’étais pas assez fort. Alors j’ai commencé une formation pour être réparateur en carrosserie mais j’ai été viré du lycée professionnel parce que ça ne me plaisait pas.
Ma famille était dans la pâtisserie alors finalement j’ai opté pour ce métier et j’ai fini comme boulanger, ça fait maintenant 26 ans. Ca me rapprochait de la cuisine, je travail quand même dans l’alimentaire.
J’aime mon métier, mais j’ai envie de changer. J’aimerais monté une pizzeria ou une restauration rapide. Je serais autonome et comme ça je bosserais dans la cuisine. Monter mon affaire dans le sud, à Montpellier par exemple…

Combien de temps y consacrez-vous ?

Beaucoup de temps, le mercredi, le jeudi et le vendredi, je commence à 6 heures, et je termine à midi. Le samedi et le dimanche, je commence à minuit jusqu’à 14 heures. Le lundi, je travaille de 2 heures du matin jusqu’à 12 heures. Mardi repos. Je fais plus de sieste que de véritable nuit de sommeil, je dors beaucoup pour récupérer.
J’ai pas beaucoup de temps pour sortir. Maintenant que je vis seul, ce n’est pas trop gênant. Mais, avant, j’étais marié, et mes horaires décalées, plus l’alcool, ont coulé mon couple. J’ai trois enfants qui vivent avec leur mère dans le nord dont je suis originaire. Je ne les vois presque plus. Mais j’ai arrêté de boire il y a dix mois.

Propos recueillis par François-Xavier Seren

Be Sociable, Share!

Publié dans : Témoignages

le 27/12/2010, par Elsa Fayner

1 commentaire

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.