Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

L’Oréal: un management « cruel envers les faibles » O commentaire

diploLe géant du cosmétique se distingue par son modèle de management, dit par la « saine inquiétude », et considéré comme exemplaire dans le monde de l’entreprise. Mis en place par M. Lindsay Owen-Jones, qui a dirigé le groupe pendant près de vingt ans, il repose sur l’informel, sur la culture orale, et sur l’esprit de compétition, tant en interne qu’en externe. Quelques anciens salariés ont bien voulu nous raconter leur expérience.

Cet article complète l’enquête sur L’Oréal parue dans Le Monde diplomatique de juin 2009.

Par Mona Chollet

« La plupart des ouvriers ne s’intéressaient ni à leur besogne, ni à la vie de l’entreprise. Au contraire, celle-ci leur était comme étrangère et souvent même leur paraissait hostile. C’est à ce moment-là que le problème de redonner un sens à la vie des hommes qui travaillaient dans mes entreprises a commencé à m’obséder (1). » Près de soixante-dix ans après la publication de ces lignes, on peut considérer que leur auteur, Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, a pleinement atteint son but. La société qu’il a créée, et qui compte plus de 67 000 employés, se caractérise par une culture interne très forte, allant de pair avec le culte du secret et un souci de l’image quasi paranoïaque. Les rapports sociaux y sont marqués par un tel paternalisme qu’un syndicaliste avoue avoir beaucoup de mal à rompre avec la bienséance du consensus pour mener des négociations efficaces ; un esprit que la longévité des dirigeants a contribué à perpétuer : en un siècle, L’Oréal n’en a connu que cinq, Schueller compris.

Lire la suite de l’article de Mona Chollet sur le site du Monde diplomatique.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Entreprises | Néo-management

le 8/06/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.