Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Les roues de l’infortune : les PSA racontent le plan social O commentaire

Les roues de l'infortuneLa roue tourne à Rennes. Alors que 12000 personnes fourmillaient dans les 240 hectares de l’usine de la Janais en 2005 (soit 300 terrains de foot !), elles ne sont plus que 4000 depuis le plan social de 2012. « Retour dans la course » ou pas.

Jadis premier employeur breton

De premier employeur breton, PSA Peugeot-Citroën est devenu l’initiateur du plus important plan social que la région ait connu. Avec ces incidences sur la vie de milliers d’ouvriers, dépendants du moindre éternuement de la marque au lion.

A travers les tranches de vie de blouses grises de PSA, on traverse l’histoire de l’usine, ses choix stratégiques, son actualité marqué par le plan social et l’avenir incertain des salariés du constructeur d’automobile dont la plupart n’a connu que les chaînes d’assemblage de la Dyane, la Xantia, la Xsara puis  de la Peugeot 407.

Deux plumes complémentaires

La plume de Pierrick Baudais, journaliste à Ouest France spécialise de l’actualité économique du bassin rennais, humanise les ratios de rentabilités exigés, le ras-le-bol des cadences et les possibilités de reconversion, au rythme des trois huit.

Celle de François Macquaire, juriste du travail à la CFTC, éclaire sur le fonctionnement du chômage partiel, les possibilités de formations, les conséquences sur la santé du travail de nuit.

A eux deux et à travers ces portraits de PSA bretons, ils nous emmènent dans une visite guidée de l’usine et de son plan social, vécu de l’intérieur.

Les Roues de l’infortune, Pierrick Baudais et François Macquaire. Les Éditions de Juillet. 132 pages, 14,90 euros.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture

le 15/04/2014, par Rozenn Le Saint

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.