Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Les nettoyeurs O commentaire

nettoyeurs1Parce qu’ils partagent la même passion pour Wagner et un fort sentiment de supériorité intellectuelle, le jeune Antoine est embauché par le président du plus prestigieux cabinet d’audit parisien. Derrière les costumes et les robes hors de prix, les salaires mirobolants et les notes de frais illimitées, Antoine découvre un univers marqué par le mépris des faibles, des bas salaires et autres sous-diplômés. C’est là aussi que s’apprennent l’asservissement aux puissants et la maîtrise des techniques pseudo-scientifiques destinées à neutraliser les salariés gênants. Antoine va jouer le jeu comme les autres, mieux encore, il saura instinctivement trouver les armes pour  » surveiller et punir  » l’arrogante garde rapprochée du patron. Vincent Petitet, grâce à son expérience de consultant, a su observer le milieu très particulier des affaires. Son premier roman décrit avec insolence la domestication des élites financières. Il met en lumière une législation silencieuse qui impose aux corps et aux esprits des codes omniprésents, destinés à asseoir la domination des consultants et à en esthétiser la puissance. (Présentation de l’éditeur)

Biographie de l’auteur
Vincent Petitet est né en 1972. Après Sciences-Po et un passage à Harvard, il devient, en 2000, chargé de mission à la présidence d’un cabinet de conseil et d’audit international. En 2003, il soutient à l’Ecole Normale Supérieure une thèse remarquée sur le monde du consulting.

Les nettoyeurs, de Vincent Petitet, Jean-Claude Lattès (4 octobre 2006).

Be Sociable, Share!

Publié dans : Au bureau | Culture

le 13/07/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.