Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Pourquoi si peu de syndiqués dans le commerce et la distribution? 1 commentaire

Près de 3 millions de salariés travaillent dans le commerce. Le taux de syndicalisation s’établit à 3,5 %, à partir des effectifs revendiqués par les organisations syndicales elles-mêmes. La réalité est probablement plus modeste encore.

En cause le fort turn-over des salariés du secteur, l’importance des temps partiels imposés qui impliquent de trop faibles salaires pour adhérer à un syndicat, la politique de certains syndicats davantage tournée vers l’industrie. Selon l’article de l’Institut supérieur du travail, la CGT notamment, « s’est appuyée à l’excès sur ses bastions dans la fonction publique ou dans les entreprises « à statut » où ses représentants jouissent souvent d’avantages importants comme la « mise à disposition » syndicale. Le commerce présente des caractéristiques inverses : salariat émietté dans de petites unités commerciales, absence d’avantages particuliers en dehors de quelques rares accords sur le droit syndical en entreprise, mais aussi perspectives de carrière offertes dès les plus bas niveaux d’embauche, amenant le salarié à choisir entre son entreprise et son syndicat ».

Comment les syndicats réagissent? Quel avenir pour la défense des droits des salariés dans le secteur?

Une étude de l’Institut supérieur du travail fait le point: la lire.

À lire aussi sur le site de l’IST, Commerce – services : les défis de la syndicalisation.

L’Institut supérieur du travail:

L’IST se penche sur les évolutions du droit du travail et des relations sociales en France et dans les entreprises.

L’équipe permanente est composée de cinq personnes. Elle est entourée d’un réseau de quinze intervenants, tous reconnus dans leur spécialité : universitaires, responsables d’entreprise, avocats, expert-comptables, consultants, journalistes.

L’IST effectue un important travail de recherche et de documentation (600 dossiers de suivi de l’actualité sociale, 15 années d’actualités télévisées, de productions syndicales), organise des conférences, et dispense des formations pour le personnel d’encadrement et les représentants du personnel.


Be Sociable, Share!

Publié dans : Au magasin | Entreprises | Syndicats

le 12/12/2008, par Elsa Fayner

1 commentaire

  • Caroline dit :

    Le commerce est pourtant l’un des secteurs où les salariés sont le plus exploités et je parle en connaissance de cause !

    Et effectivement, la raison invoquée par le salarié du refus de se syndiquer est le bas salaire.

    Les avantages sont non seulement très minimes, mais de plus, nous les perdons petit à petit (plus de convention collective dans le secteur de la parfumerie sélective depuis octobre 2011).

    Bref, les patrons ont encore « de beaux jours » devant eux !

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.