Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Le grand tabou de la souffrance des petits patrons O commentaire


libeLes dirigeants d’entreprise peinent à déroger au culte de la performance pour évoquer leurs états d’âme. Témoignages.

Il est venu avec son concept tout neuf, afin de le «tester» sur de vifs et «jeunes» dirigeants. Le professeur en gestion Olivier Torrès travaille sur ce qu’il appelle «l’inaudible souffrance patronale». Le lieu est bien choisi : le Centre des jeunes dirigeants (CJD), mouvement de patrons plutôt décontractés, vient de réunir pour son «campus» annuel 500 patrons dans un village de vacances près d’Arles.

«Les médecins et sociologues spécialisés dans la souffrance au travail partent de l’idée qu’elle vient d’un rapport de domination : le patron étant le dominant, il ne peut souffrir, explique l’enseignant-chercheur de l’université de Montpellier devant un parterre de patrons. Or les facteurs de mal-être qu’on applique d’habitude aux salariés peuvent très bien s’appliquer aux patrons de PME : surcharge de travail, stress, incertitude sur l’avenir, sentiment d’isolement.» Le but d’Olivier Torrès : monter un observatoire de la santé des dirigeants de PME.

Lire la suite de l’article de Sonya Faure sur le site de Libération.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Stress, santé

le 10/06/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.