Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Le départ d’un médecin du travail de PSA illustre la difficulté d’exercer ce métier de façon indépendante O commentaire

lemondefrCoïncidence : alors que la commission de réflexion sur la souffrance au travail mise en place par les groupes UMP et Nouveau Centre de l’Assemblée nationale présentait, mi-décembre 2009, un rapport dont l’une des mesures vise à mieux assurer l’indépendance des 6 500 médecins du travail, l’un d’eux était convoqué à un entretien préalable en vue de son licenciement.
Margaret Moreau, médecin du travail depuis vingt ans chez PSA, à Sochaux (Doubs), au secteur montage, ne sera finalement pas licenciée. La direction y a renoncé, le 18 décembre, après qu’une pétition lancée par la CGT et la CFDT de Sochaux a recueilli, en trois jours, près de 4 000 signatures de salariés. « C’est un succès de la mobilisation », se félicite Bruno Lemerle, responsable de la CGT Sochaux. Mais un succès au goût amer car le médecin a quitté l’usine, dans le cadre d’un accord amiable.

Lire l’article sur lemonde.fr.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Médecin du travail

le 16/01/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.