Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

L’arrêt maladie, marqueur sous-exploité de la santé des salariés O commentaire

lemondefr1Les personnes qui ont fréquemment des arrêts de travail pour des raisons psychiatriques – comme la dépression – ont un risque de mortalité prématurée plus élevé. Telle est l’une des conclusions d’une étude de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), publiée mardi 24 août dans la revue American Journal of Epidemiology.

Si ce constat n’est guère étonnant, « l’intérêt est de confirmer que les arrêts maladie sont des indicateurs, alors que l’on parle fréquemment d’arrêts maladie abusifs », constate Maria Melchior, chargée de recherche à l’Inserm, qui a mené cette étude sur une cohorte de 20 000 personnes, appelée Gazel, constituée d’employés des entreprises Gaz de France (GDF) et Electricité de France (EDF). La cohorte Gazel a été constituée en 1989 avec 15 011 hommes et 5 614 femmes âgés de 35 à 50 ans.

Les chercheurs se sont intéressés aux personnes qui ont été arrêtées pour des raisons psychiatriques plus de 7 jours consécutifs entre le 1er janvier 1990 et le 31 décembre 1992, soit une période de trois ans, ce qui représente 6,5 % des personnes.

Ces arrêts pouvaient recouvrir plusieurs pathologies : la dépression (59 %), mais aussi d’autres types de névroses, les troubles anxieux et psychosomatiques (36 %) et les problèmes liés à l’alcool (5 %), précise l’Inserm. Pour la première fois dans une étude aussi large, indique Mme Melchior, trois causes de mortalité ont été suivies par les chercheurs : cancer, maladies cardio-vasculaires et causes externes (dont suicides) entre le 1er janvier 1993 et le 31 décembre 2008.

Les chercheurs ont ainsi pu observer que les personnes absentes pour raisons psychiatriques ont une mortalité plus importante que celles qui n’ont pas eu d’arrêt maladie : six fois plus de suicides, 60 % de décès par cancer du fumeur (oesophage, bouche, poumons…) et 80 % de décès par maladies cardiovasculaires supplémentaires.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Be Sociable, Share!

Publié dans : Stress, santé

le 28/08/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.