Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

La pénibilité physique s’accroît pour les moins qualifiés O commentaire

observatoireinegalites39 % des ouvriers déclarent subir des nuisances sonores sur leur lieu de travail contre 6,5 % des cadres supérieurs… Trois millions de personnes ont leur rythme de travail dicté par une machine.
Entre les métiers les moins qualifiés et le haut de la hiérarchie, les conditions dans lesquelles s’exercent le travail n’ont souvent pas grand chose à voir, comme le montrent les données de l’enquête sur les conditions de travail réalisée par le ministère de l’emploi tous les sept ans (voir les détails en ligne).

Contrairement à une idée reçue, le travail à la chaîne ou sous contrainte du déplacement automatique d’une pièce ne diminue pas. Entre 1984 et 2005, la part de salariés concernés est passée de 9,6 % à 14,0 %. Pour l’essentiel, il s’agit d’ouvriers dont 38,8 % voient leurs gestes au quotidien commandés par une machine. Dans le secteur des services, le travail automatisé est beaucoup moins répandu, mais il concerne tout de même 6 % des employés comme des professions intermédiaires. Au total, pas moins de trois millions de salariés sont concernés.

Lire l’article sur le site de l’Observatoire des inégalités.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité | Stress, santé

le 5/06/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.