Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

La machine à broyer : de France Télécom à Orange O commentaire

machineLa machine à broyer : De France Télécom à Orange : quand les privatisations tuent, de Dominique Decèze, Jean-Claude Gawsewitch, édition revue et augmentée (14 novembre 2008).

Dans un livre publié en 2004, intitulé « La Machine à Broyer » Dominique Decèze faisait d’ores et déjà état de conditions de travail mettant en péril l’intégrité mentale des salariés du groupe. Depuis lors, Didier Lombard a annoncé la suppression de 22 000 postes pour 2008. Or – suggérait Dominique Decèze – quelques personnels d’encadrement pourraient avoir faire preuve d’un « zèle » – loin d’être inoffensif – pour « réussir » leurs propres objectifs personnels, lesquels pourraient fort bien consister à « obtenir » une réduction des effectifs de leur service.

En 2004, Dominique Decèze aindiquait que plusieurs études avaient « établi un lien scientifique entre les restructurations et la souffrance physique et psychique des employés ». « De nouvelles méthodes de gestion ont été brutalement introduites : recherche de la performance, compétition entre salariés, conquête des clients. « La direction a systématiquement cherché à détruire tout collectif de travail qui pouvait faire obstacle à la montée de l’individualisme » ajoutait-il.

Plusieurs exemples avaient été cités à ce sujet : « Des personnes sans affectation parce qu’on leur refusait toujours des postes, un cadre muté six fois de suite en cinq ans sans raison, des couples séparés par mutation professionnelle ». « On a vu des services déménager à répétition dans un département, contraignant les employés à suivre ». Selon lui, « France Télécom a servi de laboratoire à la première grande remise en cause de la fonction publique. Cela préfigure ce qui risque d’arriver à La Poste ou à EDF-GDF. »

Lire la suite.

Un autre livre sur France Télécom: Orange stresse, le management par le stress à France Télécom, d’Ivan Du roy.fluctuat

Depuis 2008, France Telecom a connu 21 deuils. Autant de suicides liés, selon toute vraisemblance, aux exigences de l’entreprise. A l’occasion de la sortie de son livre, « Orange stressée, le management par le stress à France Telecom », Ivan DU ROY nous éclaire.

France Telecom connaît depuis quelques mois un regain de suicides ou de tentatives de, 17 en l’espace de 15 mois. Tout de même. Dernier cas en date, un technicien de Troyes âgé de 49 ans, qui venait d’apprendre que son poste était supprimé, s’est planté un couteau dans l’abdomen lors d’une réunion de briefing. En cause, les méthodes de management et les pressions exercées sur les salariés. Ivan DU ROY coordonne un site militant, bastamag, et sort un livre.

Lire l’interview de l’auteur sur fluctuat.net.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture | France Télécom | Stress, santé

le 17/09/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.