Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

La Finlande donne à ses seniors l’envie de travailler 1 commentaire

lacroixEntre 1998 et 2009, le taux d’emploi des 55-64 ans est passé de 35 % à 56 %. Le pays met tout en œuvre pour inciter au maintien des seniors au travail.

Les salariés âgés sont choyés chez HKR Tekniikka, entreprise de 500 salariés spécialisée dans les travaux publics pour la ville d’Helsinki. Tous les trois ans après 45 ans et chaque année passé 56 ans, ils rencontrent leur médecin du travail pour discuter de la pénibilité de leur poste et des perspectives d’évolution de carrière.

Des formations sont proposées à ceux qui souhaitent évoluer vers des postes moins physiques, comme la maintenance, l’informatique, le service au client… Les plus de 56 ans bénéficient aussi d’un emploi du temps moins contraignant et jusqu’à vingt jours de congés supplémentaires. La direction leur offre même des massages, des soins du visage, voire une semaine de remise en forme annuelle !

Lire la suite sur le site de La Croix

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité

le 10/06/2010, par Elsa Fayner

1 commentaire

  • bourbon dit :

    la gestion de la retraite et des pensions est une situation globale et non une vision parcellaire d’un aspect (âge de départ, durée de cotisation, pénibilité, …) comme nous le font savoir tous les acteurs socio-économiques.
    la vision finlandaise est plus proche de cette approche globale ou systémique car elle tente des solutions impliquant l’ensemble des acteurs et composants d’un système de retraite ; cette approche globale permet de distribuer plus efficacement les rôles et de responsabiliser tous les acteurs.
    le système qui serait mis en place en France ne satisfera pas tout le monde, mais si chacun consent un effort et aménage son environnement pour aller dans le sens de la solution, alors nos enfants n’auront pas le souci de savoir comment payer nos retraites ni celui de savoir comment financer la leur.
    le système actuel ne convient pas et nous essayons de mettre quelques emplâtres par ci par là au lieu de profiter de l’instant pour revoir tout de fond en comble une fois pour toute.
    bien sûr il y aura toujours des individus ou des organisations irresponsables qui crieront du fait de la perte des avantages acquis ; ces avantages ont été acquis par les mêmes irresponsables qui se les sont procurés égoïstement lors d’une situation économique florissante ; ils n’ont pas songé que la situation économique pouvait s’inverser complètement ; en tous les cas s’ils y ont pensé, ils se sont dits : « ils se débrouilleront »
    ce sont les mêmes qui aujourd’hui jettent les salariés (principalement du secteur public) dans la rue sans songer aux déboires auxquels les salariés en question vont rapidement être confrontés d’ici peu.
    aujourd’hui, il est temps de réfléchir ensemble à l’évolution d’un système de gestion des pensions, des personnes, des activités et d’agir ensemble pour mettre en œuvre le plan d’actions ;
    la Finlande peut servir d’exemple pour comprendre comment bâtir le plan d’actions et non pour appliquer leur modèle qui lui s’est inscrit dans des environnements spécifiques.

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.