Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

La bible de la santé au travail: pour ne pas perdre sa vie à la gagner O commentaire

Les risques du travailL’énorme pavé rouge vaut son pesant d’or. L’ouvrage, qui rassemble 120 signatures d’experts en santé au travail, est une mine d’informations pour qui veut s’initier à la matière.

L’opus, coécrit, entre autres, par Le portrait d’Annie Thébaud-Mony sur le site de Viva, sociologue et présidente de Le site de l’association Henri PézeratPhilippe Davezies, enseignant-chercheur en médecine et santé au travail, Laurent Vogel, chercheur à l’Institut syndical européen et Serge Volkoff, statisticien et ergonome au Centre d’études de l’emploi, compile les thèmes de recherches multidisciplinaires en donnant la plume à des toxicologues, juristes, avocats…

600 pages de scandales connus et méconnus

Ce qui laisse découvrir des objets d’études peu connus du grand public, tels que l’inégalité de genre dans le secteur du nettoyage (risques physiques avec les chutes sur les sols mouillés, ergonomiques avec les gestes répétitifs, chimiques liés au contact avec les produits d’entretien toxiques, psychosociaux, etc.), la santé des dockers, la domination exercée par les clients dans les relations de service, provocateur de risques psychosociaux.

L’ouvrage de près de 600 pages revient aussi sur des scandales sanitaires historiques sortis de l’ombre, comme l’amiante ou l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en septembre 2001, mais aussi davantage d’actualité, avec le drame du Rana Plaza au Bangladesh en avril 2014. Ces deux derniers exemples illustrent la théorie de la « sous-traitance en cascade » et du « transfert des risques » d’Annie Thébaud-Mony.

Pour davantage de prévention

 

La chercheuse dresse un tableau noir de la prise en compte des risques professionnels par les pouvoirs publics et déplore en introduction un système français qui privilégie la réparation plutôt que la prévention des risques liés à la santé au travail. Maitre Jean-Paul Teissonnière, quant à lui, rappelle:

« Si la France fait aujourd’hui partie des pays où les victimes de l’amiante sont les mieux indemnisées, elle est aussi celui où les entreprises ont eu le moins à supporter les conséquences de l’indemnisation. »

Toutefois, Annie Thébaud-Mony termine son introduction par une note d’espoir, en mettant en lumière les mouvements sociaux qui se développent, notamment dans les pays émergents, « avec des normes renouvelées d’actions syndicales et de luttes pour la vie, la santé, la dignité, l’égalité des droits ».
Les risques du travail, Pour ne pas perdre sa vie à la gagner, 2015, La Découverte

Be Sociable, Share!

Publié dans : Culture

le 15/05/2015, par Rozenn Le Saint

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.