Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

« Je travaille le dimanche pour gagner de quoi vivre » O commentaire

Le 10 août 2009 était adoptée la loi sur le travail du dimanche. Christelle, 43 ans, caissière chez Conforama, travaille le dimanche depuis 13 ans. Témoignage.

Je travaille depuis vingt ans au Conforama d’Herblay. J’ai commencé comme secrétaire commerciale, je suis caissière aujourd’hui. Dans le magasin, nous avons des horaires collectifs et fixes, de 14h30 à 19h30 en semaine, avec une pause le midi, et sans interruption le samedi. Les emplois du temps ne changent pas, nous nous sommes battus pour ne pas être à la disposition du magasin, en fonction des flux de clientèle.
En revanche, depuis treize ans, je travaille tous les dimanches. De 10h à 19h, avec une coupure le midi.

Ce n’est pas par plaisir. Mais j’avais acheté un terrain avec mon mari, pour faire construire une maison et il a fallu rembourser les emprunts. Les salaires de la grande distribution sont tellement médiocres… Surtout, depuis une dizaine d’années, ils ne progressent plus, hormis les augmentations annuelles. Sans mes quatre dimanche et ma prime d’ancienneté, je tombe à 1100 euros par mois aujourd’hui! Les 70 euros du dimanche sont donc vitaux pour moi.
Mais j’ai sacrifié au final plus que je n’ai gagné. Par obligation, j’ai tout bousillé : ma vie de famille, et ma vie sociale. Surtout, je n’ai pas vu mes enfants grandir. Petits, ils me reprochaient de ne jamais rien faire avec eux. Plus grands, comme les baby-sitter coûtaient cher, ils sont restés souvent livrés à eux-mêmes, avec leur clé autour du cou. Mon mari travaille aussi le dimanche, dans la restauration. Personne ne pouvait accompagner les enfants à leurs matchs, ça les a privés de sport, d’activités.

Dans un an, l’emprunt sera remboursé, j’arrêterai de travailler le dimanche. Je vais essayer de prévoir des temps sympas avec mes enfants. Mais ils sont indépendants maintenant, et j’ai bien peur de ne jamais récupérer ce que j’ai perdu.

Propos recueillis par Elsa Fayner

Vous souhaitez témoigner? Écrivez-moi

Pour en savoir plus sur le travail dominical.

Lire également « La loi sur le travail le dimanche a renforcé les inégalités entre les salariés », sur lemonde.fr.

Et Travail dominical: pas d’extension massive depuis un an, grandes disparités salariales, sur le JDN.

Lire les deux autres témoignages sur le même sujet:

Be Sociable, Share!

Publié dans : Au magasin | Témoignages

le 13/07/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.