Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Inégalités: plus nombreuses ou moins tolérées? O commentaire

challengesPlus de deux Français sur trois jugent la société française injuste, selon notre sondage Ifop. Ce qui choque le plus ? Les statuts dorés des grands patrons et des acteurs de la finance. Une situation qui menace le pacte républicain.

La France figure dans le Top-10 des pays les plus égalitaires. Derrière les pays nordiques, certes, mais loin devant les pays anglo-saxons. Et pourtant, les Français trouvent la société profondément « injuste » : 69 %, selon notre sondage. Et aucun d’entre eux – 0 % – ne la trouve « très juste » ! Face à la crise, à un chômage croissant, l’étalage des très hauts revenus, les bons résultats financiers de quelques grandes multinationales contribuent largement à ce sentiment d’injustice. Mais si les milliards affichés ici ou là apparaissent aussi insupportables, c’est surtout parce que, pour la première fois, la France vit une rupture.
Depuis un siècle, et particulièrement depuis la Libération, les inégalités n’avaient cessé de décroître. Grâce au fameux modèle social français, au système de redistribution qui rabote les revenus élevés et complète les bas salaires par des prestations sociales. Ainsi, au lendemain de la guerre, le rapport entre les 10 % les plus riches et les 10 % les plus pauvres était de 9. Aujourd’hui, il est de 3.
Des études récentes montrent que cette évolution a connu un coup d’arrêt à la fin des années 1990.

Lire la suite sur le site de Challenges.

Lire également sur le site de L’Observatoire des inégalités: observatoireinegalites

D’une manière générale, les périodes de ralentissement économique durcissent la compétition, ce qui profite aux plus favorisés. La situation des moins qualifiés, des femmes, des immigrés et des précaires ne se dégrade pas, mais les progrès des années précédentes sont stoppés. Depuis une quinzaine d’années la pauvreté ne baisse plus, le salaire des femmes ne rattrape plus celui des hommes, etc.

le 9 février 2010 La permanence du thème dans les discours et la récurrence des affirmations contradictoires autour des inégalités (elles exploseraient, elles se transformeraient, elles diminueraient) pourraient laisser penser que le sujet est de toute éternité. C’est le cas dans les cénacles de la philosophie morale et de la confrontation politique. Ce n’est absolument pas le cas en termes de politiques publiques. Un retour en arrière sur un demi-siècle de planification à la française permet un peu de mise en perspective, un peu d’ordre et un rien d’étonnement.Les discussions et les politiques publiques contre les inégalités se sont succédées en France depuis 1947. Julien Damon, professeur à Sciences Po Paris, propose une rétrospective de ces plans afin de mieux comprendre les enjeux actuels. La suite.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Égalité professionnelle

le 5/03/2010, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.