Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées 2 commentaires

[Voir notre carte des inégalités de revenus en Ile-de-France]

L’Île-de-France et les régions du Sud de la France sont les territoires français les plus inégalitaires.

  • En écart de revenus, donc en euros: en Île-de-France, les 10 % les plus riches ont un revenu mensuel minimum supérieur de près de 3 300 euros à celui du revenu maximum des 10 % les plus pauvres. Alors que dans les Pays de la Loire, cet écart tombe à 1 900 euros.

  • En écart relatif: le revenu minimum (avant impôts) des 10 % les plus riches est 7 fois supérieur au revenu maximum des 10 % les plus démunis dans les régions les plus inégalitaires. Le rapport va de 1 à 4 dans les régions les plus égalitaires (Bretagne, Pays de la Loire, etc.).

En cause:

  • La localisation des activités économiques et leur dynamique. L’Ile-de-France concentre les lieux de décisions, et donc les hauts revenus. Alors que les régions Nord Pas-de-Calais ou Provence-Alpes-Côtes d’Azur sont particulièrement marquées par le chômage.

  • La composition de la population par âge ou par qualification.

Mais au sein même de ces régions, les inégalités restent marquées. Visualisez d’un seul coup d’oeil les inégalités de revenus en Ile-de-France.

Découvrez-le en un coup d’oeil sur notre carte des inégalités de revenus

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité

le 2/10/2011, par Elsa Fayner

2 commentaires

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.