Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Hausse de 28% des suicides liés au travail aux États-Unis 1 commentaire

europeanagencyLes suicides sur le lieu de travail sont passé de 196 cas en 2007 à 251 cas en 2008, une hausse de 28% et le plus grand nombre de cas jamais enregistré aux États-Unis par le Bureau of Labor Statistics’ Census of Fatal Occupational Injuries (CFOI).

Le CFOI inclut généralement dans ces chiffres les suicides qui ont eu lieu sur le lieu de travail et/ou durant les heures de travail. Les suicides qui ont eu lieu hors du lieu de travail ou en dehors des heures de travail peuvent être comptabilisés seulement s’il existe des informations permettant d’établir un lien clair au travail.

Lire le résumé de l’étude.

Lire un commentaire.

Lire aussi An Analysis of Workplace Suicides, 1992-2001, de Stephen Pegula.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité | Stress, santé

le 16/09/2009, par Elsa Fayner

1 commentaire

  • MKL dit :

    Notre société se désintègre sous nos yeux, et la cause en est connue de tous : le CHOMAGE et la PRECARITE DE MASSE.

    Dans une situation comme la nôtre avec plus de 5 millions de chômeurs/rmistes et des millions de précaires à 700€/mois, ceux qui ont encore la chance d’avoir un « bon » job correctement rémunéré, s’y accrochent jusqu’à ce qu’à l’extrême limite mort s’en suive…
    Ils n’ont plus vraiment la liberté qu’avaient les actifs des années 60/70 de démissionner en cas de pression trop pesante.

    La solution consisterait donc à « casser » le chômage et la précarité pour rééquilibrer le rapport de force employeur/salarié.

    Et c’est possible !

    La semaine de 4 jours est un concept expérimenté depuis 12 ans dans 400 PME (Mamie Nova, Fleury Michon, Monique Ranou, petits commerces, auto-écoles, restaurants, entreprises artisanales, labos de recherche, petites SSII informatiques…).
    Sa généralisation créerait au minimum 1.6 millions d’emplois CDI/temps plein sans ruiner les entreprises, ni l’état, ni les salariés (études INSEE – Caisse des Dépôts et Consignations).

    Témoignage d’un collaborateur :
    « Je travaille comme freelance pour une entreprise, dont le personnel est à la semaine de quatre jours. Je peux vous dire que c’est très agréable, on sent des gens heureux de vivre! Bon, parfois il faut attendre un peu pour avoir certaines réponses, mais il n’y a pas mort d’homme! »

    Cette solution a même été soutenue il y a quelques années par des membres du gouvernement actuel !

    http://www.nouvellegauche.fr/vaincre-chomage/

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.