Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

G20: les syndicats appellent à créer des emplois stables, sans mesures convaincantes O commentaire

A l’occasion du G20, à Nice, les gouvernements ont rencontré les organisations patronales et syndicales. Résultat: le B20 (organisations patronales des pays membres du G20) et le L20 (syndicats des pays membres du G20) expriment leur « profonde inquiétude quant à la situation économique mondiale » dans un communiqué de presse commun.

Créer des emplois…

Concernant l’emploi, le B20 et le L20 estiment que, « du fait du fort infléchissement de la croissance à travers la plupart des pays du G20 et de la situation de l’emploi qui se détériore, l’accent doit désormais être mis sur la constitution d’un environnement propice aux entreprises et à la création d’emplois ».

Afin d’y parvenir, le B20 et le L20 apportent leur soutien à la création d’une Task Force du G20 sur l’emploi, selon les principes définis par les Ministres du Travail du G20 en septembre 2011.

… stables

Les deux organisations insistent sur la situation des jeunes, « particulièrement alarmante dans la plupart des pays, qu’ils soient développés ou en développement ». Pour elles, « il est nécessaire et urgent que les gouvernements et les partenaires sociaux entreprennent des efforts afin de créer des emplois stables ».

Oui, mais comment?

  • en multipliant « des apprentissages et des stages qui, couplés à des offres de formation, permettront l’acquisition de qualifications »,
  • en renforçant les compétences professionnelles et en améliorant le « degré d’employabilité ».

Apprentissage, encore un effort

C’était l’idée aussi, en France, de compter sur l’apprentissage, qui devient le maître-mot pour résoudre la difficile insertion des jeunes sur le marché du travail. Dans la lettre de mission à Alain Joyandet sur l’Emploi des jeunes, le Président de la République rappelait son objectif de « former 800 000 alternants dont 600 000 apprentis d’ici 2015, et un million à terme”.

Pourtant, pour l’instant, les chiffres sèment le doute : au premier semestre, non seulement le nombre de jeunes en alternance n’a pas progressé, mais il a baissé de 2%, remarque sur son blog Michel Abhervé, citant les derniers chiffres de la DARES.

Reste ensuite à garantir que les stages et l’apprentissage mènent à l’emploi stable.

« Employabilité », mauvaise pioche

Quant à renforcer les compétences professionnelles et le « degré d’employabilité », l’annonce laisse perplexe: si le chômage persiste, c’est faute d’emplois vacants, pas de compétences « employables ».

Pas sûr, donc, que ce soit le meilleur moyen de créer des emplois stables.

Et  les deux organisations de conclure: « Nous appelons le G20 à faire de la situation de l’emploi des jeunes sa priorité, et nous désirons à cet égard nous y associer. Des objectifs tels que l’emploi des jeunes, l’entrepreneuriat, l’économie verte, et la lutte contre l’économie informelle, sont des enjeux communs pour lesquels le G20 pourrait souhaiter une revue par les pairs ».

Lire le communiqué dans son intégralité.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité

le 8/11/2011, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.