Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Espionnage chez Lidl et Leclerc 2 commentaires

lemonde4Le discounter allemand Lidl fait face à un nouveau scandale d’espionnage. Il a annoncé, lundi 6 avril, le départ immédiat de son responsable pour l’Allemagne, Frank-Michael Mros, qui sera remplacé par Jürgen Kisseberth, 59 ans, selon un bref communiqué. « Le directoire tire ainsi les conséquences des reproches récents concernant la protection des données », explique laconiquement le groupe.

Lidl a reconnu avoir recensé des données à caractère personnel concernant l’état de santé de certains de ses salariés. Selon le magazine Der Spiegel, Lidl a rassemblé entre 2008 et début 2009 des données privées sur certains de ses salariés. Des commentaires comme « opération d’une tumeur, mais bénin » ou « veut tomber enceinte, fécondation ne fonctionne pas » figuraient sur des fiches intitulées « état de santé ». En cas d’arrêt maladie, l’employeur n’est normalement pas en possession de tels renseignements, ce qui veut dire qu’ils ont été obtenus en faisant pression sur les employés, explique le Spiegel, qui cite des témoignages de salariés en ce sens.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr (édition abonnés).

cnilEn France, c’est un Leclerc qui vient d’être condamné par la CNIL

A la suite de plusieurs plaintes, la CNIL a décidé d’effectuer un contrôle dans un centre auto d’une grande surface LECLERC, située dans les Yvelines. Les contrôleurs de la CNIL ont alors constaté qu’une cinquantaine de caméras surveillaient les lieux, notamment l’hypermarché, sans que le dispositif ait été déclaré à la CNIL (pour les parties non ouvertes au public). Même constat pour le système de contrôle des horaires de travail.

Les contrôleurs ont également constaté que le fichier client comportait des dizaines de commentaires excessifs tels que : «Attention ne plus intervenir sur le véhicule client de mauvaise foi problème crédit», «mari avocat maître chanteur voir monsieur R. avant intervention».

Mise en demeure de déclarer ses fichiers, de supprimer les commentaires injurieux ou inexacts, de mettre en place une information des clients sur le fichage de leurs données et de limiter la conservation dans le temps de ces données, la société n’a pas répondu à la CNIL.

Lors de l’audience de la formation contentieuse, la société a indiqué qu’elle avait néanmoins pris des mesures pour se conformer à la loi, notamment en supprimant définitivement les commentaires dans ses fichiers clients et en veillant à mieux les informer de l’utilisation de leurs données (vidéosurveillance, par exemple).

La CNIL a cependant établi que le manquement relatif à l’information des personnes persistait car la société n’avait toujours mis en place d’information des clients ou des salariés (plus de 500) concernant différents fichiers mis en œuvre (fichiers clients pouvant contenir jusqu’à plus de 100 000 noms ; gestion des horaires, de la paie pour le personnel). En s’abstenant de toute information à destination de ses clients et de ses salariés, la société ne leur permet pas d’exercer les droits conférés par la loi «informatique et libertés», tel que celui de s’opposer ou de rectifier les informations inexactes.

Ces éléments, ajoutés à l’absence de réponse à la mise en demeure, ont conduit la formation contentieuse de la CNIL à prononcer, une sanction, rendue publique, de 30 000 euros à l’encontre de la société LECLERC ARCYDIS.

Lire l’article de la CNIL.

Be Sociable, Share!

Publié dans : Au magasin | Entreprises | NTIC

le 7/04/2009, par Elsa Fayner

2 commentaires

  • naima dit :

    je travail chez leclerc et je n’arrive pas avoir le rythme aider moi je vais me faire dégager.

  • Anonyme dit :

    J’ai donné prés de 10 ans de ma vie pour faire fonctionner une librairie dans un centre E Leclerc et on m’a « remercié » en me recyclant en tant que responsable de bazar technique (électro-ménager, hi-fi…)

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.