Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Dis moi à qui tu parles, je te dirai comment tu travailles O commentaire

terraDe plus en plus d’entreprises s’essayent à l’analyse de réseau social pour traquer le manque de communication entre leurs employés.
Des points sur un graphique qui dessinent un réseau lâche ou serré. C’est le dessin typique résultant d’une analyse de réseau social (« Social network analysis » ou SNA) qui met en évidence les liens entre individus d’un milieu donné. En fait la méthode ne date pas d’hier. Dans les années 60, elle servait déjà à étudier les liens existant entre les individus d’une communauté africaine ou d’une ville britannique. Plus tard, elle fut employée pour comprendre les ravages d’une maladie contagieuse comme le sida, la propagation de la rumeur ou la circulation d’une idée innovante

Tissu social

Mais depuis quelques temps la SNA s’est trouvée une autre utilité. De plus en plus d’entreprises (dont Microsoft ou encore Pfizer) y font appel pour tirer le portrait social de leur compagnie. Le processus est simple : sur la page d’un questionnaire, les salariés sont priés de nommer les collègues avec qui ils communiquent au cours de leur journée ainsi que ceux qui leur viennent en aide le plus souvent. Une fois recueillis, les témoignages mettent en évidence le dessin d’un tissu social : là où les points s’entremêlent les employés travaillent en proche collaboration, là où ils s’éloignent, la communication fait défaut.

Lire la suite de l’article de Karine Le Loët, sur Planète Terra, le fil d’information de Terra Economica.

Voire aussi l’article du Wall Street Journal « Engineering Firm Charts Ties ».

Be Sociable, Share!

Publié dans : Actualité

le 20/02/2009, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.