Et voilà le travail

Chroniques de l'humain en entreprise Le blog de Rozenn Le Saint, créé par Elsa Fayner.

Pourquoi les Français prennent-ils leur retraite tôt? O commentaire

Accueil site PensareUne étude de l’Institut de recherche et de documentation en santé (Irdes) montre que la proportion de seniors de plus de 50 ans souhaitant partir en retraite au plus tôt est plus élevée en France que dans d’autres pays européens. 57% des Français âgés de 50 à 59 ans qui travaillent encore déclarent vouloir partir à la retraite le plus tôt possible contre 31% des Néerlandais.

L’enquête Share (survey on health ageing and retirement in Europe) lancée en 2002 dans 10 pays européens permet de comparer l’influence de différents facteurs sur cette aspiration. C’est la satisfaction au travail qui semble la plus déterminante au niveau européen dans ce domaine. Viennent ensuite la reconnaissance au travail puis la bonne santé. En outre, c’est la crainte d’être limité par des problèmes de santé avant l’âge de la retraite qui influence le plus la décision puis les faibles perspectives d’avancement et le peu de liberté dans le travail.

Les liens de causalité entre pénibilité du travail, santé et départ en retraite se révèlent être complexes. Plusieurs effets semblent jouer simultanément : d’une part, en fin de vie active, de mauvaises conditions de travail peuvent dégrader l’état de santé et renforcer le souhait d’un départ précoce, et d’autre part, un mauvais état de santé peut accroître les difficultés rencontrées dans le travail et provoquer une sortie anticipée du marché du travail.

En France, dans une perspective de financement des retraites face au vieillissement démographique et de maintien de la solidarité intergénérationnelle, l’allongement de la durée de vie active a été retenu par la loi de 2003 portant réforme des retraites.Pour que cette mesure se révèle efficace à long terme, il est nécessaire d’accroître le taux d’emploi des plus de 55 ans. Si l’objectif global est de maintenir les travailleurs jusqu’à un âge plus élevé, la prise en compte de la diversité des situations en fin de vie active et des itinéraires professionnels pose question.

Un colloque international pluridisciplinaire a été organisé le 28 novembre 2008 par l’Irdes, le CEE, et avec le soutien financier de l’ANR (Agence nationale de la recherche), pour tenter d’améliorer la compréhension des intentions des salariés en matière de départ à la retraite en prenant en considération l’état de santé et la pénibilité du travail mais aussi les attitudes et les pratiques des entreprises face à leurs salariés âgés.

Programme

Intervention de Serge Volkoff et de Céline Mardon, du CREAPT (CEE): Conditions de travail et structures d’âge, une approche statistique en Europe.

Intervention de Marc-Antoine Estrade (économiste et statisticien): L’emploi des seniors : entre dynamique des métiers et problèmes de santé.

interventionsbenallah (En thèse. Université Paris XIII, Centre d’Economie de Paris-Nord et Centre d’Etudes de l’Emploi): « Intentions et décisions de départ en retraite des salariés du privé: une analyse empirique »

Résumés

CV

Bibliographie


Be Sociable, Share!

Publié dans : 35h, retraites: temps de travail | Entreprises | Retraites | Stress, santé

le 11/12/2008, par Elsa Fayner

Poster un commentaire

Parité et conseils d’administration

Île-de-France : des inégalités de revenus centralisées

Ce site est hébergé par Art is code et propulsé par Wordpress.

Témoignez !

Votre travail vous interpelle, vous choque, vous l’avez vu évoluer et vous souhaitez le raconter, écrivez-moi, votre récit sera peut-être publié.